Crédit auto : est-ce le moment d'emprunter ?

30/06/14 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Trends-Tendances

Le crédit auto a le vent en poupe auprès des consommateurs.

Crédit auto : est-ce le moment d'emprunter ?

Les demandes de financement pour l'achat d'une nouvelle voiture sont en forte hausse auprès des principaux acteurs du marché. C'est notamment le cas chez KBC où les signatures de contrats de crédit pour voitures neuves se sont envolées de plus de 50 % pendant le premier trimestre de l'année. BNP Paribas Fortis, la filiale belge du groupe bancaire français, observe elle une augmentation de 22,5 % de ses prêts à tempérament "auto" au cours des quatre premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2013. Le bond est tout aussi sensible chez Belfius où on constate depuis janvier une progression de 10 à 15 % par rapport à 2013. Même tendance également chez ING et AXA Banque où on parle de hausse, soit en volume soit en nombre de prêts accordés.

Moins de 3 %

Plusieurs éléments expliquent cet engouement. Outre un marché très concurrentiel, il y a bien sûr les taux. Même si le Salon de l'Auto a fermé ses portes depuis plusieurs mois, ceux-ci restent attractifs. Pour un prêt à tempérament de 10.000 euros sur 48 mois (voir tableau), les meilleures offres oscillent entre 2,70 % et 3 %.

Ainsi, chez Belfius, le taux de base (TAEG pour taux annuel effectif global) pour le financement de l'achat d'une voiture neuve s'élève à 2,90 %. Si en plus d'être neuve, la voiture est également "écologique" (petite ou moyenne, ainsi que les véhicules hybrides et électriques ou roulant au gaz naturel), le taux s'établit à 2,70 %. Pour le client qui introduit lui-même sa demande online, via Belfius Direct Net (sans l'intervention d'un employé de la banque donc), les taux peuvent descendre respectivement jusqu'à 2,70 % pour une voiture neuve et à 2,50 % pour un modèle "écologique". Toujours au rayon des tarifs spéciaux réservés aux demandes de crédit en ligne, et toujours pour un prêt de 10.000 euros sur quatre ans, les conditions chez ING se montent à 2,75 % pour une voiture neuve et 2,55 % pour un véhicule "éco".

AXA affiche de son côté un taux de 2,75 %, soit une mensualité de 220,09 euros pour un montant total à rembourser de 10.564,32 euros (capital et intérêts). Les conditions de KBC (2,89 %) et de BNP Paribas Fortis (3,25 %) se situent un peu au-dessus. Mais cela reste malgré tout nettement meilleur marché que chez certaines banques de taille plus modeste comme Beobank (3,99 %) ou Argenta (4,50 %). Et nettement moins qu'au lendemain de la crise, en 2009. A l'époque (voir infographie), le TAEG de BNP Paribas Fortis, pour ne citer que cet exemple-là, tutoyait les... 7 % !

Notons que tous ces pourcentages ont trait à des taux affichés. Négocier n'est pas interdit. Un petit geste de votre banquier n'est pas impossible. Surtout si vous êtes déjà client chez lui. Quant à Renault, il proposait voici peu un prêt à 0 %. Mais l'offre très momentanée du constructeur (EASYdeal, pour une durée maximale de 36 mois, avec minimum 30 % d'acompte obligatoire) ne valait que pour les véhicules en stock.

En savoir plus sur:

Nos partenaires