Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

30/07/15 à 15:43 - Mise à jour à 15:43

'Comptes épargne ou tomates, l'arnaque n'est jamais loin'

Je vais vous parler des deux arnaques de cet été, l'une est alimentaire et l'autre financière.

'Comptes épargne ou tomates, l'arnaque n'est jamais loin'

/ © istock

La première de ces arnaques porte sur des aliments contrefaits. Eh oui, il n'y pas que les montres Rolex ou les sacs Vuitton qui font l'objet d'imitation. En France, l'association de consommateurs CCLV a publié mercredi un rapport selon lequel la majorité des tomates vendues comme étant des 'coeurs de boeuf' sont en réalité des imitations et sont aussi insipides que les tomates classiques. C'est ce qu'on appelle une arnaque, vu que ces 'coeurs de boeuf' sont vendues en moyenne 28% plus cher que les autres ! Si vous voulez savoir comment distinguer les vraies des fausses, je vous incite à aller sur le site de la chaîne française BFM, vous en saurez plus.

Partager

Comptes épargne ou tomates, l'arnaque n'est jamais loin

L'autre 'arnaque' est financière et a été dénoncée par une association de consommateurs belges cette fois-ci, puisqu'il s'agit de Test-Achats. Pour être précis, cette seconde arnaque est en quelque sorte légale, car elle respecte les prescrits de la loi, mais elle n'empêche pas les épargnants de tomber dans le panneau. En fait, comme vous le savez sans doute, de plus en plus de banques proposent des comptes d'épargne qui vous permettent de verser une somme plafonnée, par exemple à 500 euros par mois. En contrepartie de ces versements mensuels, ces comptes d'épargne proposent souvent un taux d'intérêt plus élevé que la moyenne. Test-Achats a fait le calcul, ces comptes avec versements mensuels rapportent entre 1,25 et 1,60%, contre une moyenne de 0,20% pour les comptes des grandes banques belges. Jusqu'ici, vous direz que tout va bien. De quoi se plaint-on ? L'épargne est enfin récompensée. Pas tout à fait, car ces comptes vous offrent un taux, certes plus élevé, mais scindé en deux: d'un côté un taux de base riquiqui et de l'autre une prime de fidélité gonflée à l'hélium. Or, comme le précise Test-Achats, "la prime de fidélité n'est accordée, chaque année, que sur les montants restés en compte pendant les douze mois précédents. Donc, si vous versez par exemple 250 euros tous les mois pendant un an, et qu'ensuite vous videz votre compte, seuls les 250 euros versés le premier mois bénéficieront de la prime de fidélité". Eh oui, le deuxième versement ne sera resté que 11 mois sur le compte, et le troisième seulement 10 mois, et ainsi de suite.

Bref, vous l'avez compris, le taux officiel est alléchant, mais vous n'avez en réalité quasi que peu de chance d'encaisser votre prime de fidélité ! En réalité, comme le dit Test-Achats, "même si vous gardez votre argent pendant plusieurs années en compte, ce système pénalise le rendement. Car l'année du retrait, vous perdrez les primes en cours de constitution".

Donc, pour éviter de vous faire plumer, il faut faire deux choses: primo, éviter de retirer votre argent avant 3 ans. Et secundo, si vous n'êtes pas certain de garder votre épargne au moins trois ans, vous devez opter pour un compte à taux unique, donc sans prime de fidélité ! La prochaine fois que vous verrez votre directeur d'agence bancaire, parlez-lui d'abord des tomates coeurs de boeuf, avant d'en venir au vif du sujet. L'effet sera garanti.

Nos partenaires