Ce que cachent les bons résultats de Dexia

23/02/17 à 12:08 - Mise à jour à 12:07

Dexia vient de publier ses résultats annuels. Ils sont très bons: le groupe affiche 353 millions de résultats nets (part de groupe) à la fin de l'an dernier, contre 163 millions fin 2015. Mais que cachent ces chiffres ? Une réponse en trois points.

1. Ne pas analyser Dexia comme une banque classique

Grâce à de très belles performances au second semestre, Dexia affiche un résultat net part de groupe de 353 millions d'euros. C'est évidemment une bonne nouvelle pour les finances des États luxembourgeois, belge et français, actionnaires du groupe. Mais cela ne signifie pas que Dexia soit tirée d'affaire, car contrairement à une banque classique, dont les résultats reflètent en grande partie la performance opérationnelle (la conquête de parts de marché, les marges réalisées sur de nouveaux crédits, le lancement de nouvelles activités...), Dexia est une banque en voie d'extinction. Elle ne peut donc, par exemple, accorder de nouveaux crédits (sauf, à la marge, dans le cas de négociations avec les communes françaises pour restructurer leurs emprunts toxiques). Ces bons résultats reposent donc surtout sur des éléments exceptionnels et la volatilité des marchés, et donc de la valorisation des titres que Dexia détient et des coûts de financement que D...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires