Brexit: peut-on espérer échapper au déluge?

04/07/16 à 10:26 - Mise à jour à 10:30

Source: Trends-Tendances

Avis de tempête. De fortes perturbations sont attendues venant du Royaume-Uni. Elles s'abattront sur l'Union européenne, Belgique compris. Quels secteurs d'activité seront touchés ? Avec quelle intensité ? Certains s'en sortiront-ils gagnants ? Peut-on encore espérer échapper au déluge ?

1. Epais brouillard sur la City

Selon certaines estimations faites par exemple par le cabinet PwC, le Brexit pourrait coûter jusqu'à 100.000 emplois au secteur financier britannique d'ici 2020. La City et le nouveau quartier des affaires de Canary Wharf accueillent en effet nombre de grandes banques européennes et américaines qui couvrent l'ensemble du marché européen au départ de Londres. Mais " Londres ne pourra plus jouer le rôle de place financière de référence de l'euro ", estime l'ancien gouverneur de la Banque nationale de Belgique Luc Coene. Le Royaume-Uni n'était pas dans l'Union monétaire, mais il était dans l'Union européenne, ce qui tissait des liens. Aujourd'hui, ces liens n'existent plus. " Bref, Londres risque de ne plus être considérée à l'avenir comme un centre financier névralgique doublé d'une porte d'entrée vers l'Union européenne. Plusieurs grands groupes bancaires internationaux comme JP Morgan ou Deutsche Bank ont d'ailleurs averti qu'ils délocaliseraient certaines activités sur le continent en cas de Brexit.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires