Brexit: le puissant lobby des banques se dit "neutre"

24/03/16 à 16:02 - Mise à jour à 16:01

Source: Afp

La puissante Association des banquiers britanniques (BBA) a annoncé jeudi qu'elle allait rester neutre dans le débat sur la possible sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, une majorité de ses membres refusant de s'exprimer.

Brexit: le puissant lobby des banques se dit "neutre"

La City de Londres © istock

Le lobby des banques a interrogé 147 de ses membres sur ce sujet épineux, dont seulement un peu plus de 50% ont répondu. Parmi eux, 63% ont déclaré n'avoir pas de position officielle sur la question, à trois mois du référendum du 23 juin sur le maintien ou non du pays dans l'UE.

Par conséquent, la BBA en tant qu'organisation a adopté une position "neutre", indique-t-elle dans un communiqué.

Et ce, bien que de nombreux grands noms du secteur, comme Barclays ou HSBC, aient affiché un soutien sans ambiguité au maintien du Royaume-Uni dans l'UE.

Outre les grandes banques britanniques, la BBA regroupe des dizaines de banques de toutes nationalités présentes dans la City, capitale financière de l'Europe.

A la question "si un référendum avait lieu demain, quel résultat serait dans le meilleur intérêt pour votre banque", 55,4% répondent un maintien du Royaume-Uni dans l'UE, 1,4% (soit une seule banque) répond une sortie, tandis que 43,2% ne prennent pas position.

"Notre enquête montre qu'il n'y a pratiquement aucun désir de la part des banques pour que le Royaume-Uni quitte l'UE. La majorité de nos membres qui ont répondu au questionnaire pensent aussi que si le Royaume-Uni partait, leur activité en souffrirait", a souligné Anthony Browne, directeur général de la BBA.

"Le marché unique est d'une importance cruciale pour le secteur bancaire britannique, qui emploie plus d'un million de personnes, qui contribue à plus de 31 milliards de livres d'impôts par an et qui représente la plus importante industrie exportatrice du pays", a-t-il ajouté.

"Toutefois, la majorité de nos membres n'ayant pas exprimé de position sur la question de l'adhésion du Royaume-Uni, la BBA va adopter une position neutre dans le débat autour du référendum", a-t-il conclu.

La plupart des dirigeants de grandes banques britanniques - HSBC, Barclays, Royal Bank of Scotland (RBS), Standard Chartered et Santander UK - ont pris position publiquement contre un "Brexit". Des grandes banques américaines comme Goldman Sachs, qui possède une base importante à Londres, ont aussi financé la campagne en faveur du maintien.

La Confédération de l'industrie britannique (CBI), la principale organisation patronale du Royaume-Uni, a choisi récemment de faire campagne clairement en faveur du maintien après avoir consulté ses membres.

Nos partenaires