Brexit: "Il est trop tôt pour affirmer que le danger est passé"

15/07/16 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Afp

Il est encore trop tôt pour affirmer que les conséquences du Brexit sur les marchés financiers et l'économie mondiale sont limitées, a estimé jeudi le président de la Réserve fédérale d'Atlanta Dennis Lockhart.

Brexit: "Il est trop tôt pour affirmer que le danger est passé"

Image d'illustration. © REUTERS

"Il est trop tôt pour affirmer que le danger est passé pour ce qui est de la stabilité des marchés financiers. La Fed et les autres responsables politiques vont devoir rester à l'affût de tout signe d'instabilité assez graves pour faire peser des menaces sur l'ensemble de l'économie", a estimé M. Lockhart dans un discours.

Il ne fait pas partie cette année des membres siégeant au Comité monétaire de la Fed (FOMC) dont la prochaine réunion est prévue les 26 et 27 juillet.

Il s'est déclaré "surpris" par la décision des électeurs britanniques de sortir de l'Union européenne mais a souligné que la réaction des marchés financiers avait été jusqu'à présent "assez ordonnée" et qu'il ne s'agissait pas d'un "Lehman Moment", en référence à la faillite de la banque d'affaires américaine qui avait précipité la crise financière en 2008.

M. Lockhart a toutefois prévenu que les effets du Brexit "pourraient jouer sur plusieurs années", alors que les négociations qui doivent aboutir à la sortie effective du Royaume-Uni de l'UE n'ont pas encore commencé. Selon lui, le résultat du référendum organisé fin juin accroît l'incertitude pour les marchés et les entreprises, "ce qui n'aide pas".

Pour l'économie américaine, "les effets négatifs pourraient se matérialiser par le biais des échanges commerciaux s'il y a un réalignement durable du taux de change livre/dollar. Nous pourrions aussi voir des effets similaires dans nos échanges avec l'Europe et la zone euro", a-t-il estimé.

Nos partenaires