Branche 21 ou livret d'épargne : que choisir ?

04/04/11 à 16:54 - Mise à jour à 16:54

Source: Trends-Tendances

Les assurances Branche 21 sont très prisées des épargnants car elles présentent deux atouts intéressants : la garantie du capital et un rendement fixe. Sont-elles plus intéressantes que les livrets d'épargne ? Analyse.

Branche 21 ou livret d'épargne : que choisir ?

© Thinkstock

L'assurance Branche 21 est souvent considérée comme une alternative au livret d'épargne. De part et d'autre, le capital est garanti. Mais pour le reste, les caractéristiques des deux formules sont fondamentalement différentes.

La Branche 21 est un produit d'assurance, avec un preneur d'assurance (qui paie les primes), un assuré (dont la vie à une certaine date ou le décès représentent le risque assuré) et un bénéficiaire (qui perçoit le capital constitué lorsque l'assuré décède en cours de contrat). En Branche 21, vous pouvez donc désigner nommément une personne à qui l'assureur devra verser le capital si vous (l'assuré) décédez prématurément. Rien de tout cela dans un livret d'épargne. Au décès du titulaire, le solde est incorporé dans la succession à répartir entre les héritiers.

Dans la pratique, les assurances Branches 21 et 23 sont souvent utilisées dans le cadre du planning successoral, plus précisément pour transmettre des fonds entre parents et enfants sans payer les droits de succession. Quel est le principe ? Les parents offrent de l'argent à leurs enfants sous la forme d'un don manuel ou bancaire. A leur tour, les enfants investissent ces sommes dans une Branche 21 ou 23. Ils doivent - c'est important - conclure eux-mêmes le contrat en se désignant comme bénéficiaires, les parents étant les assurés. Au décès des parents, l'argent est payé aux enfants sans droits de succession, à condition que ceux-ci puissent prouver que le don parental remonte à trois ans au moins avant le décès.

La Branche 21 étant un produit d'assurance, il est également possible de souscrire en complément une couverture décès, par exemple une allocation de décès de 110 % de la valeur du contrat, ou le paiement d'un capital déterminé. De cette façon, le preneur d'assurance donne à ses héritiers les moyens de payer les droits de succession. Attention : dans ce cas, une partie de la prime ou du prix de rachat ne porte pas d'intérêts.

Cela dit, le livret d'épargne a aussi ses avantages. D'abord, il est plus flexible qu'un contrat Branche 21. Vous pouvez retirer votre argent à tout moment sans payer de précompte mobilier : la première tranche de 1.770 euros d'intérêts est exonérée d'impôts. En cas de prélèvement, pas de frais : vous perdez seulement la prime de fidélité sur les fonds qui ne seront pas restés toute l'année sur le livret.

Le livret d'épargne échappe aussi à la taxe de 1,1 %, aux frais d'entrée et aux frais de gestion.

Johan Steenackers

En savoir plus sur:

Nos partenaires