Bourse : "Ne vendez pas, Dieu est avec ceux qui sont patients !"

23/03/11 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Source: Trends-Tendances

La Bourse du Caire piquait du nez mercredi matin, lors de sa première ouverture en près de deux mois. Son nouveau président a suspendu les opérations durant une demi-heure et appelé au calme.

Bourse : "Ne vendez pas, Dieu est avec ceux qui sont patients !"

© Bloomberg

La Bourse du Caire, fermée depuis près de deux mois à la suite de la révolte populaire qui a renversé le président égyptien Hosni Moubarak, a chuté de près de 10 % (- 9,93 %) à peine une minute après sa réouverture mercredi.

Bien que les autorités égyptiennes se soient montrées optimistes ces derniers jours, Mohammed Abdel Salam, nouveau président de la place boursière, a dû suspendre les opérations pendant une demi-heure pour limiter les dégâts. Cette mesure avait été prévue par les autorités en cas d'importantes pertes.

Quelques minutes avant l'ouverture, Samir Radwane, ministre des Finances, a appelé les investisseurs à ne pas vendre en masse : "Ayez les nerfs solides, a-t-il déclaré à la télévision d'Etat. Ne vendez pas en masse. Tous les indicateurs disent que l'économie va se redresser rapidement !" Et Mohammed Abdel Salam de renchérir : "Dans votre intérêt, ne vendez pas. Soyez patients, Dieu est avec ceux qui sont patients."

La Bourse avait clôturé le 27 janvier, sur fond d'incertitudes et d'insécurité durant les premiers jours de la révolte contre Hosni Moubarak, sur une baisse de plus de 10 % et des pertes de 70 milliards de livres (environ 12 milliards de dollars) en deux jours. Sa réouverture, maintes fois annoncée par les autorités, a dû être repoussée à plusieurs reprises. La Bourse devait rouvrir avant le 28 mars pour éviter d'être rayée de la liste des indices internationaux.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires