Bourse : après l'électrochoc Dexia, le démenti

05/10/11 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Trends-Tendances

Les Bourses européennes se sont largement redressées mercredi. En cause : les propos d'un commissaire européen sur un "plan coordonné" de recapitalisation des banques. Las, cette information a été démentie un peu plus tard par la Commission elle-même. Ce qui n'a pas empêché les valeurs bancaires de regagner du terrain.

Bourse : après l'électrochoc Dexia, le démenti

© Bloomberg

Les Bourses européennes ont rebondi mercredi, ouvrant en hausse après plusieurs séances de baisse, l'engagement des Européens à soutenir les banques ayant tempéré les inquiétudes des investisseurs. Un réveil encouragé par le brusque rebond enregistré la veille, en fin de séance, à la Bourse de New York.

Les valeurs bancaires, il est vrai, ont repris des couleurs après les propos rassurants mardi du commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires. Olli Rehn a assuré que les pays de l'Union européenne travaillaient à un plan "coordonné" de recapitalisation de leurs banques pour stopper la contagion de la crise de la dette.

Les pays européens envisageraient ainsi un plan coordonné pour renflouer leurs banques, fragilisées par l'impact de la crise de la dette qui a fait une première victime dans l'Union monétaire avec le groupe franco-belge Dexia, en cours de démantèlement. "Les Européens ont pris conscience de l'urgence de la situation et sont prêts à se mettre en ordre de bataille, ont souligné dans une note les stratégistes du Crédit Mutuel-CIC. L'électrochoc Dexia a décidé les autorités à accélérer sur le dossier de la recapitalisation des banques."

La Commission dément l'existence "en l'état" d'un plan européen de recapitalisation des banques

Las, La Commission européenne a démenti, mercredi, l'existence d'un plan européen de recapitalisation du secteur bancaire. Cité dans le Financial Times, Olli Rehn a en fait évoqué la nécessité d'une approche concertée en matière de recapitalisation bancaire : "Il existe un consensus croissant autour de l'idée que nous devons avoir une approche coordonnée et concertée en Europe, alors que de nombreux éléments sont gérés au niveau des Etats membres", a-t-il précisément dit.

Ces commentaires interviennent en pleine crise de la dette souveraine, qui fait craindre pour la santé des banques. En retour, les Etats européens se préparent à garantir les banques en difficulté, comme ils l'ont fait durant la crise de 2008.

La France et la Belgique ont ainsi apporté leur garantie à la restructuration de Dexia, tandis que l'Allemagne n'a pas exclu de réactiver son mécanisme d'aide aux banques si la situation s'intensifiait. Selon des chiffres du Fonds monétaire international cités dans la presse financière mercredi, les banques européennes ont besoin de 100 milliards à 200 milliards d'euros de recapitalisation.

La Commission européenne, qui n'a pas repris ces chiffres à son compte, a démenti l'existence, en l'état, d'un plan européen de recapitalisation bancaire, même si elle confirmé l'existence de discussions sur le sujet, en concertation avec l'Agence bancaire européenne et les autorités nationales.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires