Bonus : Reynders demande aux banques d'octroyer des rémunérations décentes

24/03/11 à 09:27 - Mise à jour à 09:27

Source: Trends-Tendances

Didier Reynders (MR), a lancé jeudi un avertissement aux banques, les enjoignant à faire preuve de prudence en ce qui concerne l'octroi de bonus. Le ministre démissionnaire des Finances a évoqué une augmentation de la taxation en cas de dérapages.

Bonus : Reynders demande aux banques d'octroyer des rémunérations décentes

© Belga

"Je demande aux banques d'être très prudentes dans le retour d'un certain nombre de pratiques (datant d'avant la crise financière de 2008) et je pense tout particulièrement aux bonus", affirme-t-il dans une interview publiée par le journal 'L'Echo'.

"Il faut faire attention à ne pas de nouveau déraper, à ne pas donner l'impression que les banques repartent dans les pratiques antérieures", ajoute M. Reynders.

Le grand argentier belge rappelle qu'il a "toujours demandé aux dirigeants de banques et aux administrateurs qui représentent l'Etat que l'on applique les codes les plus stricts".

"Malgré le retour des bénéfices, il faut que les rémunérations restent décentes et que les établissements appliquent les règles établies par le G20 et au niveau national", insiste M. Reynders.

Et il prévient: "si l'on repart dans les anciennes pratiques, il y aura peut-être alors des outils fiscaux à utiliser. Le plus simple serait d'augmenter le pourcentage de taxation prélevée sur les résultats des banques - qui rapportera cette année 760 millions d'euros au budget de l'Etat - plutôt que de taxer davantage les bonus qui le sont déjà à hauteur de 70%".

M. Reynders n'évoque toutefois pas une interdiction des bonus, contrairement à la décision prise par son homologue néerlandais, Jan Kees de Jager, de bloquer les bonus pour les membres du conseil d'administration de la banque ABN Amro.

Bonus bloqués aux Pays-Bas

Le ministre néerlandais des Finances Jan Kees de Jager a bloqué les bonus du conseil d'administration d'ABN Amro, a indiqué jeudi une source bien introduite dans le monde financier à la suite d'un article publié sur le sujet par Het Financieele Dagblad. La semaine dernière déjà, la banque avait annoncé qu'il n'y aurait pas de versement de bonus pour les responsables de l'établissement.

La banque qui est entre les mains de l'Etat néerlandais, a enregistré en 2010 une perte de plus de 400 millions d'euros mais malgré cela, les membres du conseil d'administration avaient estimé pouvoir s'accorder des bonus.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires