Bonus : patron de Dexia, un sacerdoce ?

06/04/11 à 07:36 - Mise à jour à 07:36

Source: Trends-Tendances

Le CEO de Dexia toucherait 600.000 euros de bonus au titre de 2010. Le groupe justifie sa politique de rémunération notamment par le fait qu'en acceptant leur mission, "les membres du comité de direction actuel ont abandonné d'importantes fonctions et perspectives auprès d'autres institutions financières".

Bonus : patron de Dexia, un sacerdoce ?

© Belga

Pierre Mariani, CEO de Dexia, recevrait un bonus de 600.000 euros pour ses prestations en 2010, peut-on lire jeudi dans De Morgen. Le bonus s'ajouterait à son salaire fixe de 1 million d'euros et d'un versement pension d'environ 200.000 euros. Le salaire annuel total de Pierre Mariani s'élèverait donc à 1,8 million d'euros, soit un peu moins qu'en 2009 (1,95 million d'euros).

Le conseil d'administration de Dexia aurait fixé ces émoluments voici deux semaines, avant l'appel de Luc Coene, nouveau gouverneur de la Banque nationale, de ne pas payer de bonus tant que les aides d'Etat n'ont pas été remboursées, écrit De Morgen.

"La politique de rémunération de Dexia est intégralement conforme aux dispositions légales"

La politique de rémunération de Dexia est intégralement conforme aux dispositions légales et réglementaires européennes, belges et françaises, a tenu à répondre le groupe franco-belge dans un communiqué, en marge de la publication de ses résultats 2010 : "Comme le prévoit la loi, les décisions ont été préparées par le comité des rémunérations, qui s'était au préalable largement informé et documenté, et approuvées à l'unanimité par le conseil d'administration."

En 2009, au titre de l'année 2008, aucune rémunération variable n'a été octroyée aux membres des comités de direction du groupe et de l'ensemble des entités, soit 50 dirigeants, rappelle Dexia. "Dès 2010, au titre de l'année 2009, Dexia était la seule institution financière à anticiper la législation (non encore adoptée), en conditionnant et en échelonnant la rémunération variable sur trois années. La moitié de cette rémunération échelonnée est liée au cours de l'action. De ce fait, la tranche payée en 2011 est 13 % moins élevée que le montant nominal annoncé l'année dernière. De plus la rémunération variable des membres du comité exécutif n'a été acquise que lorsque Dexia a pu se passer des garanties d'Etat pour ses financements."

Pour 2011, le conseil d'administration de Dexia a maintenu l'enveloppe de rémunération globale (total de la rémunération fixe et variable) au même niveau qu'en 2010, souligne encore le géant bancaire. "Conformément au souhait du régulateur et en application de l'arrêté royal du 22 février 2011, le conseil a décidé de réduire la part de rémunération variable afin d'éviter les prises de risque excessives. Le conseil a ajusté à due concurrence le montant des rémunérations fixes en octroyant une prime de fonction aux membres des comités de direction du groupe. Cette prime de fonction fixe n'entre toutefois pas en ligne de compte pour le calcul de la cotisation à la pension extralégale. Les rémunérations variables des membres du comité de direction sont échelonnées à hauteur de 70 % sur quatre ans (soit une année de plus qu'en 2010). Le nouvel équilibre entre rémunération variable et rémunération fixe se fait sans augmentation d'aucune sorte du package de rémunération des collaborateurs concernés."

Comme en 2009 et 2010, aucune action ni option sur action ne sera octroyée cette année, ajoute le groupe.

Les patrons de Dexia "ont abandonné d'importantes fonctions et perspectives auprès d'autres institutions financières"

"Le salaire variable est lié à la réalisation du plan de restructuration approuvé par l'Union européenne qui vise, d'une part, à réduire le profil de risque de la banque et, d'autre part, à faire table rase de l'héritage du passé (portefeuille en run off), prolonge Jean-Luc Dehaene, président du conseil d'administration de Dexia. Je tiens d'ailleurs à indiquer qu'en 2010, la restructuration a été accélérée par rapport à l'objectif initial."

Et Jean-Luc Dehaene d'insister : "Dexia est un groupe international dont la rémunération des dirigeants se situe en dessous de la médiane du marché. Je rappelle enfin que les membres du comité de direction actuel ont été nommés après la crise financière d'octobre 2008 et ont reçu pour mission de gérer les conséquences des erreurs du passé et de façonner, pour l'avenir, une banque saine et viable financièrement. Pour ce faire, ils ont abandonné d'importantes fonctions et perspectives auprès d'autres institutions financières."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires