BNP Paribas quadruple son effort sur la dette grecque

22/10/11 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Trends-Tendances

Les créanciers privés de la Grèce, principalement les banques européennes, ont accepté vendredi soir une décote comprise entre 50 % et 55 % sur leur exposition à la dette du pays. Pour BNP Paribas, par exemple, cela ajoute 1,7 milliard d'euros aux 534 millions déjà provisionnés.

BNP Paribas quadruple son effort sur la dette grecque

© Reuters

Les créanciers privés de la Grèce, principalement les banques européennes, ont accepté vendredi soir une décote comprise entre 50 % et 55 % sur leur exposition à la dette du pays, rapporte le journal économique français Les Echos sur son site Web. Avec cet accord, qui doit être confirmé au cours du week-end, la participation du secteur privé au sauvetage de la Grèce sera considérablement plus importante que celle envisagée initialement.

Lors d'un sommet le 21 juillet dernier, les dirigeants européens avaient annoncé un renoncement "volontaire" des banques à hauteur de 21 %. Selon Les Echos, "l'effort supplémentaire devrait être surmontable" pour les banques françaises, très exposées à la dette grecque, notamment BNP Paribas. Celle-ci "avait estimé récemment qu'une telle décote provoquerait une provision de 1,7 milliard d'euros, en plus des 534 millions d'euros déjà annoncés lors des résultats du deuxième trimestre", indique le quotidien, qui précise que "cela équivaut à moins d'un trimestre de résultat".

Selon le ministre belge des Finances, la négociation ne fait cependant que commencer. Didier Reynders se dit confiant que les institutions financières du pays accepteront cette participation accrue, tout en soulignant l'importance "que tout le monde participe" en Europe.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires