BNP Paribas maintient ses bénéfices malgré l'aide à la Grèce

02/08/11 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Trends-Tendances

Le groupe bancaire BNP Paribas a dégagé un bénéfice net part du groupe de 2,1 milliards d'euros au deuxième trimestre, en progression de 1,1% par rapport au deuxième trimestre 2010, malgré l'impact du plan d'aide à la Grèce qui s'élève pour BNP Paribas à plus de 534 millions d'euros, a-t-il annoncé mardi.

BNP Paribas maintient ses bénéfices malgré l'aide à la Grèce

© Belga

Dans un "contexte de marchés agités", BNP Paribas fait état pour le deuxième trimestre de revenus en croissance dans ses trois grands pôles opérationnels, à savoir la banque de détail (+1,5%), "investment solutions" (+6,8%) et "corporate and investment banking"(+5,7%). Le produit net bancaire des "autres activités" du groupe est en revanche en fort recul.

Le produit net bancaire du groupe au deuxième trimestre atteint 10,981 milliards d'euros, ce qui témoigne d'un tassement (-1,7%) par rapport au deuxième trimestre 2010.

Le coût du risque est affecté par le provisionnement des titres d'Etat grecs "éligibles à l'échange" dans le cadre du plan de soutien à la Grèce, précise BNP Paribas qui a provisionné 21% des 2,3 milliards d'euros de dette grecque qu'elle détient, soit 534 millions d'euros. S'ajoute également un effet négatif de 26 millions d'euros lié à des participations minoritaires dans le secteur de l'assurance.

Pour l'ensemble du premier semestre, BNP Paribas enregistre un bénéfice net part du groupe de 4,74 milliards d'euros, en hausse de 8,1%, et un produit net bancaire de 22,666 milliards d'euros, d'un niveau comparable à celui du premier semestre 2010 (-0,2%).

Le groupe bancaire indique par ailleurs que l'intégration des entités BNP Paribas Fortis et BGL BNP Paribas se poursuit, ce qui lui a permis de dégager 300 millions d'euros de synergies au premier semestre 2011, après 598 millions d'euros déjà comptabilisés fin 2010. "Le total des synergies est en avance sur le nouveau plan qui a porté l'objectif pour 2012 à 1,2 milliard de synergies cumulées", signale BNP Paribas.

La banque de détail en Belgique et au Luxembourg affiche un résultat avant impôt de 212 millions d'euros, contre 174 millions d'euros au deuxième trimestre 2010. Après attribution d'un tiers du résultat de la Banque Privée en Belgique au pôle Investment Solutions, le résultat avant impôt de BeLux Retail Banking s'établit à 194 millions d'euros, en progression de 24,4% par rapport au deuxième trimestre 2010. Et pour l'ensemble du premier semestre, le résultat avant impôt, après attribution d'un tiers du résultat de la Banque Privée en Belgique au pôle Investment Solutions, s'élève à 421 millions d'euros, en progression de 7,4% par rapport à la même période de l'année précédente.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires