BNP Paribas: les transactions visées passaient par Genève

30/05/14 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Trends-Tendances

Les transactions de la banque BNP Paribas, accusées par les autorités américaines d'avoir contourné l'embargo sur plusieurs pays, passaient par Genève, écrit vendredi le journal suisse Le Temps.

BNP Paribas: les transactions visées passaient par Genève

© Belga

"Selon nos informations, une grande partie des opérations jugées litigieuses par les États-Unis passaient par Genève où BNP est leader dans le financement du négoce de matières premières", écrit le journal. Interrogé, le service de presse de BNP Paribas Suisse s'est refusé à tout commentaire.

Selon le journal américain Wall Street Journal, BNP Paribas risque une amende dépassant les 10 milliards de dollars, car la banque est accusée d'avoir contourné les sanctions américaines contre l'Iran, le Soudan et Cuba entre 2002 et 2009 en effectuant des paiements en dollars dans ces pays.

Le journal suisse cite une enquête interne de la banque, qui avait recensé au début de l'année "un volume significatif d'opérations qui pourraient être considérées comme non autorisées au regard des lois et des règles des États-Unis". Ces transactions, ajoute le journal, étaient légales en Suisse, en Europe et dans les 3 pays faisant l'objet de sanctions américaines.

Le problème vient du fait qu'elles ont été libellées en dollars, indique-t-on de source bancaire. Si les transactions avaient été effectuées en euros ou dans une autre monnaie autre que le dollar US, elles n'auraient pas pu donner lieu à des sanctions américaines, ajoute-t-on de même source.

Nos partenaires