BNP Paribas : 153 millions dans la poche de l'Etat ?

15/02/12 à 07:51 - Mise à jour à 07:51

Source: Trends-Tendances

BNP Paribas a dégagé un bénéfice net part du groupe de 6,05 milliards d'euros en 2011, en baisse de 22,9 % par rapport à l'année précédente. Le dividende de 1,20 euro par action pourrait rapporter 153 millions d'euros à l'Etat belge.

BNP Paribas : 153 millions dans la poche de l'Etat ?

Le produit net bancaire de BNP Paribas s'est élevé à 42,384 milliards d'euros, en baisse de 3,4% par rapport à 2010. Le bénéfice net au quatrième trimestre est quant à lui en baisse de 50,6% à 765 millions d'euros.

L'année 2011 a été marquée au second semestre par la décision des autorités européennes de ne pas couvrir la dette de la Grèce dans sa totalité, la crise sur les dettes souveraines de certains pays de la zone euro, la chute des marchés d'actions et les tensions sur la liquidité et le refinancement ainsi que le renforcement des exigences de solvabilité par l'Autorité Bancaire Européenne (EBA), rappelle BNP Paribas.

Dans ces circonstances, le groupe bancaire a provisionné son exposition sur les titres souverains grecs à hauteur de 75%, ce qui correspond à un montant de 3,241 milliards d'euros, et a fortement réduit son encours de dettes souveraines (-29%) en réalisant une perte de -872 millions d'euros.

Au rayon des bonnes nouvelles, la maison-mère de l'ancienne Fortis Banque évoque "le succès du rapprochement des entités de BNP Paribas Fortis et BGL BNP Paribas", ce qui a conduit à réaliser 1,127 milliard d'euros de synergies dès 2011, soit un niveau proche de l'objectif de 1,2 milliard d'euros fixé pour 2012.

Un volet additionnel de 300 millions d'euros par an à partir de 2012 portera le montant total des synergies à 1,5 milliard d'euros, contre 900 millions prévus initialement, annonce encore BNP Paribas. Le conseil d'administration proposera le versement d'un dividende de 1,20 euro par action.

BNP Paribas : l'Etat belge pourrait recevoir 153 millions d'euros de dividendes

BNP Paribas a annoncé mercredi, dans le cadre de la publication de ses résultats annuels, son intention de proposer le versement d'un dividende de 1,20 euro par action au titre de l'exercice 2011, en baisse par rapport à l'année précédente. Cette baisse intéresse au premier chef l'Etat belge, premier actionnaire du groupe.

Depuis le démantèlement du groupe Fortis, l'Etat belge dispose en effet, via la Société fédérale de participations et d'investissement (SFPI), de 10,7 % du capital de BNP Paribas, ce qui correspond à 127,747 millions d'actions. Avec un dividende à 1,20 euro, l'Etat belge devrait donc recevoir un peu plus de 153 millions d'euros - du moins, s'il opte pour un paiement du dividende en numéraires.

BNP Paribas propose en effet de payer le dividende en numéraire ou en actions. En 2011, BNP Paribas avait versé un dividende de 2,10 euros au titre de l'année 2010. La SFPI avait alors perçu un dividende de 268,269 millions d'euros, selon le rapport annuel 2010 de la SFPI.

L'assemblée générale des actionnaires de BNP Paribas est prévue le 23 mai 2012.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires