BNB : plainte contre X pour manipulation de cours

11/10/10 à 14:58 - Mise à jour à 14:58

Source: Trends-Tendances

Un actionnaire privé dénonce des manipulations de cours de l'action de la BNB. Il vient de déposer une plainte pénale contre X, avec constitution de partie civile, auprès d'un juge d'instruction bruxellois.

BNB : plainte contre X pour manipulation de cours

© Belga

Jaak Van Der Gucht, cet actionnaire privé de la Banque nationale de Belgique qui dénonce des manipulations de cours de l'action de la BNB, dépose une plainte pénale contre X, avec constitution de partie civile, auprès d'un juge d'instruction bruxellois pour manipulation de cours et non-respect de la législation en matière de transparence des participations, a-t-il annoncé lundi en compagnie de son avocat, Me Laurent Arnauts (cabinet Modrikamen). Ce dernier a qualifié cette affaire de manipulation de cours présumée de probable première en Belgique.

Cette nouvelle démarche intervient après le dépôt, en septembre 2009, d'une première plainte auprès du parquet de Bruxelles, qui avait elle-même été précédée d'une plainte auprès de l'Office central de lutte contre la délinquance économique et financière organisée.

"Le parquet a ouvert une information judiciaire mais il semble qu'il considère que ce n'est pas dans ses priorités, a estimé Me Arnauts au cours d'une conférence de presse. J'aurais préféré que le parquet aille plus loin mais il n'a sans doute pas envie d'aller perquisitionner à la CBFA."

Affaire BNB : l'actionnaire et son avocat dénoncent le manque de coopération de la CBFA

Ancien trader, aujourd'hui directeur d'une agence bancaire et actionnaire privé de la BNB, Jaak Van Der Gucht affirme avoir repéré, en 2008 et 2009, des centaines d'opérations suspectes dont le but aurait été de tirer le cours de l'action BNB vers le bas. L'homme pense ainsi avoir reconnu certaines techniques de manipulations de cours (manipulation du cours de clôture, ordre de dissuasion ou encore "ordres-éclairs") dans lesquelles il croit remarquer l'activité, entre autres, du courtier suisse Timber Hill.

"Entre avril 2007 et avril 2009, l'action BNB a chuté de 40 %, ce qui représente 300 millions d'euros de capitalisation boursière évaporée sans raison économique déterminable", a poursuivi Me Arnauts.

Le plaignant dénonce également le fait qu'aucune déclaration de transparence n'ait été effectuée auprès de la Commission bancaire, financière et des assurances pour des transactions hors Bourse portant sur plus de 5 % du capital de la BNB. Selon la CBFA, toutefois, ces transactions ne dépassaient pas le seuil de 5 % visé par la loi sur la transparence des participations dans les sociétés cotées.

En réponse à ce qu'ils estiment être un manque de coopération de la CBFA dans la communication des données sur les transactions contestées, Jaak Van Der Gucht et son avocat ont également déposé plainte auprès de la FSA, l'équivalent britannique de la CBFA, pour non-respect des règles en matière de transparence des participations et transmission de données erronées.

Le capital de la BNB compte 400.000 actions au total, dont la moitié appartient à l'Etat belge et est incessible. Les 200.000 actions restantes sont en libre circulation et cotées sur Euronext Bruxelles.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires