Bitcoin Challenge: C'est terminé... et j'ai perdu le tiers de mon capital

03/05/18 à 14:07 - Mise à jour à 15:39

Au début de l'année, j'ai décidé d'investir 5.000 euros dans le bitcoin et les monnaies virtuelles. Inspiré par les récits enthousiastes d'heureux investisseurs en cryptomonnaies, j'avais la ferme intention de doubler ma mise en trois mois. Au cours de ce "Bitcoin Challenge", j'ai multiplié les opérations pour tenter de faire fructifier mes investissements. Mais je n'y suis pas parvenu. Mon portefeuille a fondu de 34 %... Voici pourquoi.

Bitcoin Challenge: C'est terminé... et j'ai perdu le tiers de mon capital

© Philippe Godefroid

C'est un échec. A l'heure de faire les comptes, le constat est implacable : mon capital de départ s'est amaigri d'un bon tiers. Sur 5.000 euros investis, je ne suis parvenu à récupérer que 3.282 euros. Une perte sèche de 34 %... Ce n'est pas le scénario que j'avais imaginé en lançant le défi du Bitcoin Challenge. A la mi-janvier, je m'étais fixé un objectif ambitieux : doubler ma mise en trois mois. Trop ambitieux, visiblement.

Tout avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices. Fin 2017, le bitcoin crève les plafonds, atteignant un niveau jamais connu auparavant. Juste avant les fêtes, le cours de la monnaie virtuelle dépasse les 16.000 euros ! L'enthousiasme bat son plein dans le petit monde des cryptomonnaies. Intrigué par cet univers étrange et attiré par des amis enthousiastes, je cède aux sirènes du jeu et de l'argent facile.

Persuadé de pouvoir, comme eux, faire flamber mes placements, je me lance dans la crypto-arène, alors que le marché aborde une première phase de décrue. Pensant que le phénomène ne serait que passager et conscient de la haute volatilité du secteur, je suis relativement confiant dans mes chances de réussite. Mais rien ne se passe comme prévu ( voir le graphique de l'évolution de mes placements en pages suivantes).

Le 17 avril, au moment de rapatrier mes euros sur mon compte en banque, je dois me rendre à l'évidence : le pari est perdu. Que s'est-il passé ? La réponse est simple : en trois mois, j'ai accumulé une série d'échecs cuisants. Malgré quelques bonnes opérations et certains choix plus judicieux que d'autres, la balance a fini par pencher du mauvais côté. Il est temps de faire le bilan de mes différents investissements.

1. Mes bitcoins ont fondu au soleil

C'est mon placement le plus important. Au total, j'ai investi 3.200 euros - ce qui représente 64 % de mon capital de départ - dans le bitcoin. Problème : la star des cryptomonnaies a connu une véritable descente aux enfers durant mon expérience. Entre la mi-janvier et la mi-avril, le cours du bitcoin est passé de 11.000 euros à 6.000 euros environ. Une chute mémorable de 45 % ! Si l'on se réfère au point le plus haut atteint par le bitcoin à la mi-décembre (16.000 euros) et son point le plus bas depuis lors (5.500 euros début avril), on peut même parler de véritable effondrement du marché.

Dans un tel contexte baissier, difficile de résister. Pas étonnant que j'enregistre des pertes sur mes placements en bitcoin. Pourtant, proportionnellement aux montants investis, ce n'est pas sur la monnaie virtuelle numéro un - le bitcoin représente 38 % du marché crypto selon le site spécialisé Coinmarketcap - que j'enregistre mes plus grosses pertes. Je me raccroche à ce lot de consolation : je suis parvenu à faire mieux que le marché !

Explication : je n'ai pas investi tous mes euros en une fois dans le bitcoin. J'en ai acheté à différentes étapes : aux alentours de 11.000 euros, 10.000 euros, 8.000 euros et enfin 6.000 euros. Ce choix d'investissement par paliers a été bénéfique. " Ce qui t'a sauvé, c'est d'avoir gardé du cash et de l'avoir investi correctement sur la fin du challenge. Compte tenu du marché, tu n'as pas fait une mauvaise performance ", pointe Mathieu Jamar, ingénieur spécialisé dans les cryptomonnaies.

Par contre, en analysant les courbes du bitcoin, il apparaît clairement que j'aurais pu réussir mon défi en investissant pile au bon moment. C'est ce que m'avait pointé à l'époque Solène, une investisseuse aguerrie sur le marché des cryptos. En achetant au plus bas le 5 février et en revendant 11 jours plus tard à l'occasion d'une flambée (passagère) du cours, je doublais quasiment ma mise.

Evidemment, ce genre d'analyse est plus facile à faire a posteriori. Selon Mathieu Jamar, il était quasiment impossible de détecter cette fenêtre d'opportunité. A l'inverse, selon ce spécialiste, j'aurais été plus inspiré de patienter... voire même d'attendre la toute fin de mon expérience (vers le 11 avril) pour commencer à investir, quand le marché donnait des signes plus évidents de redressement.

Depuis la fin de mon expérience, le bitcoin semble en effet suivre une nouvelle courbe ascendante. On appelle ça la loi de la vexation universelle.

...

Découvrez notre récit complet dans le Trends-Tendances de cette semaine ou cliquez ici.

Bitcoin Challenge: C'est terminé... et j'ai perdu le tiers de mon capital

© DR

Nos partenaires