Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

01/12/14 à 14:45 - Mise à jour à 14:45

Bilan financier 2014: les experts se sont encore trompés sur quasi toute la ligne

En ce lundi 1er décembre, l'année 2014 n'est pas encore finie, mais on peut tout de même déjà jeter un coup d'oeil sur le rétroviseur. A moins d'un mois de la fin de l'année, et sauf surprise du chef, la tendance est grosso modo connue.

Bilan financier 2014: les experts se sont encore trompés sur quasi toute la ligne

Un trader et "Pete le Pingouin" à la Bourse de New York. © Reuters

Sur le plan financier, c'est assez clair: les experts se sont à nouveau trompés sur quasi toute la ligne. Il y a d'abord eu le pronostic de ceux qui disaient et écrivaient partout que les taux d'intérêt repartiraient à la hausse en 2014, d'abord aux États-Unis et ensuite en Europe. Erreur: les taux d'intérêt sont à la baisse et bien à la baisse. Le taux à dix ans, qui est le taux de référence pour les emprunts de l'État, n'a jamais été aussi bas en Europe. La Belgique peut aujourd'hui emprunter à 10 ans pour 1%, c'est historique. Et cela fait surtout du bien au budget de l'État fédéral, car cela soulage le poste "remboursement de la charge d'intérêt". Quant aux particuliers, ils en profitent avec parfois des crédits hypothécaires à taux fixes à 15 ans sous les 2% !

Partager

Bilan financier 2014: les experts se sont encore trompés sur quasi toute la ligne

L'autre pronostic pour lequel les experts se sont également mis le doigt dans l'oeil, c'est le marché des actions. Là encore, tous les petits malins de la finance nous ont dit que l'année 2014 serait l'année des actions européennes, et non pas des actions américaines. Et c'est exactement le contraire qui s'est produit. La preuve, il suffit de regarder les indices pour le voir immédiatement. Si on regarde le S&P 500, c'est-à-dire l'indice qui regroupe les 500 plus importantes valeurs américaines, cet indice a battu record historique sur record historique. Et au final, il affiche une hausse de 12% depuis le début de cette année. C'est 24 fois mieux que le rendement moyen des livrets d'épargne en Belgique ! En revanche, l'indice européen le plus représentatif, l'Eurostoxx, a stagné: il a réalisé une progression de... 0%. En clair, si rien ne change d'ici la fin de l'année, l'indice des actions européennes démontre que 2014 aura été une année pour rien !

En fait quand je dis pour rien, je vais vite en besogne, car en Europe, il y a un village gaulois qui résiste à la déprime. Et je vous le donne en mille, il s'agit de la Belgique ! Avec notre indice Bel 20, notre bourse affiche en ce moment une hausse de presque 11% depuis le début de cette année. Merci à l'action Belgacom, merci à l'action Delhaize et merci à l'action bPost qui, avec des hausses de l'ordre de 30%, ont dopé notre indice. Le premier enseignement de cette année finissante est donc qu'il fallait miser sur les actions américaines ou sur notre indice boursier national pour arrondir ses fins de mois.

Nos partenaires