Barclays : son vice-président en refuse la présidence

23/07/12 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Source: Trends-Tendances

Sir Michael Rake, vice président de la banque britannique Barclays, ne souhaite pas prendre la présidence de l'établissement mis à mal par un scandale de manipulations sur des taux interbancaires révélé fin juin et qui a entraîné trois démissions au somme.

Barclays : son vice-président en refuse la présidence

© Reuters

Sir Michael Rake "a informé le conseil d'administration d'Easyjet (qu'il préside actuellement, ndlr) avoir formellement indiqué au président de Barclays (Marcus Agius) qu'il ne souhaitait pas être candidat à la présidence de Barclays", a indiqué la compagnie aérienne britannique dans un communiqué.

La compagnie a ajouté que son conseil avait renouvelé son soutien à Sir Michael Rake, qui est également président du groupe de télécoms BT.

Pour rappel, Barclays a révélé le 27 juin qu'elle allait payer environ 360 millions d'euros pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain dans une affaire de manipulation des taux interbancaires britannique Libor et européen Euribor entre 2005 et 2009.

Ces taux servent de référence dans des produits financiers et peuvent avoir des conséquences sur des prêts aux particuliers et aux entreprises.

Le 2 juillet, après un week end de spéculations, M. Agius a présenté sa démission pour tenter d'apaiser le scandale. Le lendemain, c'était au tour du directeur général Bob Diamond puis quelques heures plus tard du directeur des opérations Jerry del Missier de démissionner cette fois avec effet immédiat.

Le président démissionnaire de la banque reste néanmoins en place, assurant également les fonctions de directeur général, avec pour mission de trouver un remplaçant à M. Diamond. Il présentera vendredi les résultats semestriels de la banque.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires