Banques: la difficile quête d'un modèle de profit durable

26/10/16 à 16:14 - Mise à jour à 16:22

Source: Trends-Tendances

La restructuration chez Crelan nous rappelle que le secteur bancaire belge éprouve les mêmes difficultés que ceux de beaucoup d'autres pays européens: il y a trop de banques, les coûts sont trop élevés, et de ce fait la rentabilité est mise à rude épreuve.

Cela fait déjà quelques semaines qu'une atmosphère de panique règne autour de Deutsche Bank, la plus importante banque d'Europe. Le cours de bourse est historiquement bas et les investisseurs craignent un scénario catastrophe. Imaginez-vous: la plus grande banque d'Europe qui risque de se retrouver en faillite. Il y a pourtant peu de chance pour que Deutsche Bank s'effondre. La banque est en réalité too big to fail. Elle pourra toujours faire le plein de capitaux et si cela ne fonctionne pas suffisamment, les autorités allemandes devront, bon gré mal gré, venir à la rescousse.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires