Baisse historique du microcrédit dans le monde

05/02/13 à 11:05 - Mise à jour à 11:05

Source: Trends-Tendances

Le nombre de personnes démunies bénéficiant de microcrédits dans le monde a pour la première fois baissé après la découverte d'abus en Inde.

Baisse historique du microcrédit dans le monde

© EPA

Une étude américaine publiée ce mardi 5 février révèle que pour la première fois, le microcrédit est en baisse dans le monde. Conséquence de la découverte d'abus en Inde? Après plus de dix ans de nette croissance, le nombre de bénéficiaires de ces microcrédits a chuté à 195 millions en 2011, contre 205 millions l'année précédente, indique un rapport réalisé par le mouvement Campagne du sommet du microcrédit, qui promeut la microfinance.

Cette baisse, la première depuis le début des statistiques en la matière en 1997, provient surtout d'une chute du nombre de bénéficiaires en Inde, qui en a recensé 14,2 millions de moins en 2011 par rapport à 2010.

Après avoir constaté des suicides parmi des bénéficiaires, les autorités de l'État indien de l'Andhra Pradesh (sud) ont accusé les microprêteurs d'exploiter les populations vulnérables en leur octroyant des prêts à des taux exorbitants et en usant de pratiques violentes pour recouvrer leurs créances. Cette crise a entraîné une baisse du nombre des microcrédits dans le pays, selon le rapport.
Les bénéficiaires les plus pauvres vivent en Asie

"Cela nous donne une chance de regarder de plus près la vie de nos clients, pour nous assurer que nous fournissons les produits qui leur sont appropriés", a estimé Larry Reed, directeur de la campagne, basée à Washington, qui a appelé les prêteurs à être plus efficaces, en renforçant notamment les règles de transparence.
"Si une institution prêteuse se concentre sur sa propre croissance, et non le bien-être de ses clients, on peut se retrouver avec des prêts qui rendent la situation financière de ces clients encore bien pire sur le long terme", prévient le document.

La microfinance conçue par le prix Nobel de la paix Muhammad Yunus, du Bangladesh vise à réduire la pauvreté en offrant de petits prêts à des entrepreneurs à bas revenus, notamment des femmes, qui se voient en général refuser des emprunts par les banques traditionnelles. Près de 89% des bénéficiaires les plus pauvres de ces microcrédits vivent en Asie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires