Avec les taux bas, les épargnants continuent de payer la crise

30/04/18 à 10:30 - Mise à jour à 10:30
Du Trends-Tendances du 26/04/18

Les épargnants belges continuent d'être les grands perdants de la répression financière, c'est-à-dire la politique de taux d'intérêt anormalement bas menée par la BCE pour sortir de la crise.

Une politique de taux bas qui profite, certes, aux emprunteurs mais qui pèse fortement sur le livret (abritant 261 milliards d'euros), lequel n'offre plus souvent qu'un taux plancher de 0,11 %. Et cela, avec un taux de base de 0,01 % et une prime de fidélité de 0,10 % qui s'applique uniquement à l'argent déposé depuis un an. Si bien que le rendemen...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires