Après une embellie, les bourses européennes replongent

11/08/11 à 15:43 - Mise à jour à 15:43

Source: Trends-Tendances

Après une matinée d'embellie, les bourses européennes, incapables de rebondir, ont à nouveau replongé en milieu de journée, tout comme les valeurs bancaires déjà fortement malmenées la veille.

Après une embellie, les bourses européennes replongent

© EPA

La baisse était particulièrement marquée à la bourse Paris (-2,21%) vers 14 heures, ainsi qu'à Madrid (-1,84%) et à Milan (-2,19%). Dans le rouge également Francfort (-0,76%), Londres (-0,84%), tout comme la Bourse suisse (-0,60%).

"En ce moment la plus petite rumeur fait chuter le marché dans des proportions délirantes", souligne Waldemar Brun-Theremin, gérant d'actions chez Turgot Asset Management.

"Les marchés continuent de faire preuve d'une très grande volatilité qui reflète les incertitudes croissantes sur l'économie mondiale", confirmait Lee Hardman, analyste de Bank of Tokyo-Mitsubishi.

Les banques en recul

En première ligne de la dégringolade et frappées par des rumeurs tous azimuts, les banques enregistraient d'importants reculs. BNP Paribas cédait 6% et Société Générale 8,48% à 13H40. Deutsche Bank perdait elle 3,48%.

"On sent qu'il y a des gens qui ont envie de faire baisser les titres bancaires et qui colportent des rumeurs", a indiqué un opérateur de marché sous couvert d'anonymat.

Parmi les nouvelles rumeurs agitant de nouveau les marchés européens ce jeudi, l'une évoquait une provision supplémentaire de BNP Paribas de 500 millions d'euros sur la Grèce.

Monté au créneau, le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer a rassuré sur "la solidité financière des banques françaises et la capacité de résistance dont elles ont fait preuve depuis le début de la crise". La banque centrale européenne (BCE) continuait aussi à jouer les pompiers de la zone euro, à en croire l'envolée de ses prêts d'urgence aux banques la veille.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires