Ageas et obligations d'Etat : l'ex-Fortis vend du Sud et rachète du Nord

27/05/10 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Trends-Tendances

Depuis la fin de 2009, Ageas s'est, au total, défait de 8,8 milliards d'euros d'obligations de Grèce, d'Italie, du Portugal et d'Espagne. Les revenus de ces ventes ont été réinvestis principalement en obligations d'Etat belges, allemandes, néerlandaises et françaises et dans une moindre mesure en obligation d'entreprises.

Ageas et obligations d'Etat : l'ex-Fortis vend du Sud et rachète du Nord

© Belga

Ageas a continué de réduire son exposition aux obligations souveraines des pays du sud de l'Europe de 4,8 milliards d'euros depuis la publication de ses résultats trimestriels le 12 mai. Depuis la fin de l'année dernière, l'ex-Fortis Holding s'est, au total, défait de 8,8 milliards d'euros d'obligations de Grèce, d'Italie, du Portugal et d'Espagne, indique le groupe jeudi.

L'exposition totale à ces obligations s'élève encore à 9,1 milliards d'euros. L'impact négatif ponctuel sur le bénéfice net jusqu'au 21 mai est évalué à un montant se situant entre 55 millions et 65 millions d'euros.

"En raison de l'incertitude accrue qui règne sur les marchés, nous avons accéléré le rééquilibrage de notre portefeuille au cours du deuxième trimestre", argumente Bart De Smet, CEO d'Ageas. Entre le 10 et le 21 mai, Ageas a ainsi vendu pour 1,7 milliard d'euros d'obligations grecques, 2,1 milliards d'euros d'obligations italiennes, 900 millions d'euros d'obligations portugaises et 100 millions d'euros d'obligations espagnoles.

Les revenus de ces ventes ont été réinvestis principalement en obligations d'Etat belges, allemandes, néerlandaises et françaises et dans une moindre mesure en obligation d'entreprises. L'exposition totale aux obligations d'Etat se chiffre à 33,3 milliards d'euros, dont 1,2 milliard d'euros de plus-values latentes, sur un portefeuille d'investissement total de près de 60 milliards d'euros.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires