Ageas : des résultats plombés par ABN Amro, mais pas seulement

09/03/11 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Trends-Tendances

La perte nette de 168 millions d'euros dans le compte général comprend une charge nette liée à la conversion des MCS et aux litiges avec l'Etat néerlandais dans le dossier ABN Amro. Sans oublier les incertitudes liées à certains emprunteurs souverains d'Europe et... la météo.

Ageas : des résultats plombés par ABN Amro, mais pas seulement

© Belga

Ageas a réalisé en 2010 un bénéfice net de 223 millions d'euros, contre 1,2 milliard d'euros un an plus tôt. Ce résultat se répartit en un résultat net pour l'assurance de 391 millions d'euros (505 millions en 2009) et un résultat net négatif du compte général de 168 millions d'euros (+ 704 millions en 2009), annonce-t-il mercredi dans un communiqué.

La perte nette de 168 millions d'euros dans le compte général comprend une charge nette de 203 millions d'euros liée à la conversion des MCS (Mandatory Convertible Securities) et aux litiges avec l'Etat néerlandais, qui trouvent leur origine "dans la vente des activités néerlandaises de banque et d'assurance à l'Etat néerlandais et incluent l'action de recours d'Ageas à l'encontre d'ABN Amro Bank N.V. dans le cadre des transactions MCS et FCC (Fortis Capital Company), contesté par l'Etat néerlandais et ABN Amro N.V., ainsi que les garanties dites equity warranty qu'invoque l'Etat néerlandais".

En Belgique, le bénéfice net d'AG Insurance (ex-Fortis Insurance Belgium) a diminué, passant de 366,4 millions d'euros en 2009 à 263,5 millions d'euros l'année dernière.

Le groupe proposera aux actionnaires un dividende en numéraire de 8 centimes d'euro par action, correspondant à un taux de distribution de 50 % du résultat net de ses activités assurance.

Pour 2011, Ageas prévoit des résultats commerciaux "au moins analogues à ceux de 2010" et une performance financière en amélioration "sous réserve d'événements importants échappant à notre contrôle".

Les dettes souveraines et la météo plombent aussi les comptes d'Ageas

"Durant cette première année complète comme entreprise d'assurance, Ageas a poursuivi la réalisation de ses objectifs stratégiques, déclare Bart De Smet, CEO d'Ageas, cité dans le communiqué. Nous avons enregistré une très bonne performance commerciale dans toutes les régions, mais surtout en Asie et au Royaume-Uni. Bien que la performance financière de nos activités d'assurance ait bien résisté, elle est restée globalement en deçà de nos attentes et de nos objectifs financiers."

Pour expliquer la faiblesse relative de ses résultats, Ageas, par la voix de son CEO, invoque tout d'abord les incertitudes liées à certains emprunteurs souverains : "Les marchés financiers ont continué de ressentir les effets de la crise financière, et tous les regards se sont tournés vers certains emprunteurs souverains d'Europe. Nous avons donc rééquilibré notre portefeuille de placements, réduit notre risque de concentration tout en recherchant des rendements attrayants et les moyens de pérenniser notre rentabilité future, mais nous restons exposés aux incertitudes actuelles."

Second argument : la météo. "Dans le segment non-vie, nous avons pris des initiatives pour accroître la rentabilité de nos activités mais elles ont été contrecarrées par l'incidence des mauvaises conditions météo à plusieurs moments de l'année."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires