Ageas-BNP Paribas : les détails d'un accord à 666 millions

07/02/12 à 16:41 - Mise à jour à 16:41

Source: Trends-Tendances

L'accord entre Ageas et BNP Paribas a un impact positif de 666 millions d'euros pour l'ex-Fortis. Cet accord permettra au passage de réduire l'exposition au risque de crédit vis-à-vis de Fortis Banque.

Ageas-BNP Paribas : les détails d'un accord à 666 millions

L'accord survenu fin janvier entre l'assureur Ageas et BNP Paribas a un impact positif de 666 millions d'euros sur la position de trésorerie nette d'Ageas, indique l'assureur mardi dans un communiqué.

L'accord prévoyait la cessation progressive de plusieurs instruments financiers mis en place dans le passé. Il aura donc un impact positif plus que conséquent sur la position de trésorerie nette de l'assureur, qui recevra 953 millions d'euros pour le remboursement de l'instrument Tier 1, tandis qu'il payera une indemnité de 287 millions d'euros (lire ci-après).

L'accord permettra aussi, comme annoncé, de réduire l'exposition au risque de crédit vis-à-vis de Fortis Banque de 2,8 milliards d'euros et de diminuer la volatilité dans les résultats.

Accord avec BNP Paribas : un impact positif de 666 millions sur la trésorerie nette...

- Ageas recevra 953 millions d'euros pour le remboursement de l'instrument Tier 1.

- Ageas paiera une indemnité de 287 millions d'euros.

- Le produit net, à recevoir le 26 mars 2012, s'élèvera à 666 millions d'euros.

... Et un impact négatif de 147 millions pour Ageas au premier trimestre

- Impact positif dû au remboursement de l'instrument Tier 1 : bénéfice net de 131 millions d'euros "provenant d'une hausse de 159 millions de la valeur de l'instrument Tier 1 par rapport à sa valeur au coût amorti fin 2011 et de l'annulation à hauteur de 28 millions des actifs d'impôts différés y correspondant".

- Impact positif dû à la reprise proportionnelle du passif de la RPN(I) : 21 millions d'euros. Ageas dit avoir "revu le modèle d'évaluation de niveau 3 de la RPN(I) et décidé de prendre en compte un plancher de 169 millions pour l'évaluation de la RPN(I) restante, soit 37,06 % de l'indemnité payée. En fin d'année 2011, la RNP(I) s'élevait à 190 millions d'euros, de sorte que la reprise sur la RPN(I) s'élève à 21 millions."

- Impact négatif provenant de l'indemnisation : 299 millions d'euros, soit 287 millions d'indemnité payée et 12 millions d'euros de perte nette "due aux coûts de la transaction, y compris la meilleure estimation de la juste valeur de l'indemnisation annuelle".

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires