Affaire Fortis : Bois Sauvage et 5 dirigeants en correctionnelle

07/05/10 à 09:34 - Mise à jour à 09:34

Source: Trends-Tendances

Le holding Bois Sauvage n'aurait pas été seul à vendre ses actions Fortis juste avant le démantèlement de ce dernier. Vincent Doumier, Yves Liénart et Luc Willame auraient eux aussi vendu des actions en masse après avoir été informés par Luc Vansteenkiste, administrateur tant de Fortis Banque que de Bois Sauvage...

Affaire Fortis : Bois Sauvage et 5 dirigeants en correctionnelle

Le parquet de Bruxelles s'apprête à demander le renvoi en correctionnelle du holding coté Bois Sauvage, de la totalité de son comité directeur et de ses administrateurs Luc Vansteenkiste et Luc Willame, pour délit d'initiés et faux en écriture, écrivent L'Echo, De Tijd, De Standaard et Het Nieuwsblad vendredi.

A présent que l'instruction est terminée, il apparaît que la Compagnie du Bois Sauvage n'est pas seule à avoir vendu ses actions Fortis le 3 octobre 2008, juste avant le démantèlement de Fortis. Vincent Doumier (administrateur délégué du holding), Yves Liénart (membre du comité de direction) et Luc Willame (administrateur indépendant) auraient eux aussi vendu prestement leurs actions Fortis. Luc Willame en aurait même vendu 500.000.

Pour le parquet, ils ont été informés par Luc Vansteenkiste, administrateur tant de Fortis Banque que de Bois Sauvage. Pour masquer cette vente en hâte, la direction de Bois Sauvage aurait rédigé un faux procès-verbal, duquel il devait ressortir que la décision de vendre avait été prise la veille.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires