Acheter toujours plus d'entreprises et investir dans les start-ups

09/05/14 à 11:39 - Mise à jour à 11:39

Source: Trends-Tendances

Quand on est riche, voire très riche même, il est tout à fait normal de gagner sa vie en détenant des parts dans de nombreuses entreprises et en achetant encore d'autres.

Acheter toujours plus d'entreprises et investir dans les start-ups

© Getty

Prenons l'exemple de Joshua Coleman, fondateur et CEO de Momentum Advanced Planning, une société de consultance qui met en relation des personnes désirant placer leur argent et des experts fiscalistes. Ce dernier investit dans plusieurs compagnies, principalement actives dans les secteurs des services et de la technologie. Il a déjà effectué tellement d'opérations de ce genre qu'il ne pourrait plus citer un chiffre exact. "Il y en a eu énormément" dit-il.

Habituellement il investit avec un groupe d'investisseurs et une société de capital privée, et il investira plus d'un million de dollars pour mettre sur pied une opération.

"C'est intéressant de voir ces sociétés qui sont parties de rien et qui y arrivent. N'oublions pas que de nombreux investisseurs ont l'expérience et surtout le réseau nécessaire afin d'aider une entreprise à décoller", explique David Rose, un entrepreneur aisé, originaire de New-York et auteur du livre "Angel Investing: The Gust Guide to Making Money and Having Fun in Startups" (Angel Investing: le guide pour faire de l'argent et s'amuser avec les start ups).
"Imaginez avoir investi dans Google quand ils en étaient à leurs débuts" explique-t-il. "Vous pouvez rencontrer les fondateurs chaque semaine, avoir un droit de regard sur ce qu'il se passe et regarder la société grandir. Cela doit être très excitant."

Mais c'est surtout très lucratif. Etant donné que les investisseurs s'exposent à un risque (50% des start-ups mettent la clé sous le paillasson, précise Rose), un bon investisseur peut multiplier par 20 à 50 sa mise initiale sur une ou deux start-up qui elles réussissent.
En général, Rose investit entre 50.000 et 100.000 dollars par compagnie, et affirme s'être fait quelques millions en investissant de la sorte.

Mais pour le moment, il est difficile pour la moyenne des investisseurs d'investir directement dans une entreprise, à moins de "s'associer" avec de la famille ou des amis, dit Rose. Néanmoins, la législation américaine en matière d'investissements a changé en 2012 et tout le monde pourrait maintenant investir dans les start-ups. Seulement, la manière de le faire n'est pas encore très claire...

Nos partenaires