À la croisée des chemins, le Bitcoin se dédouble

19/08/15 à 10:50 - Mise à jour à 10:50

La monnaie virtuelle bitcoin vient de connaître sa première "fourche", ou version dédoublée, avec la création de Bitcoin XT, lancée par deux des principaux développeurs de la monnaie, à la suite d'un désaccord sur le devenir de celle-ci, a annoncé mardi l'agence Bloomberg.

À la croisée des chemins, le Bitcoin se dédouble

© reuters

Selon l'agence de presse, Gavin Adresen, le scientifique en chef de la fondation Bitcoin, et Mike Hearn, l'un des développeurs les plus connus de la monnaie virtuelle, ont lancé le 15 août une version alternative du bitcoin, provoquant la première "fourche", terme désignant une version dédoublée d'un programme ouvert dans la communauté "open-source", de la monnaie.

Trois jours après son lancement, Bitcoin XT représenterait 8,4% des ordinateurs possédant un programme bitcoin dans le monde, selon l'agence, un démarrage rapide qui n'a pas été sans conséquence sur le cours de la monnaie virtuelle, qui s'échangeait mardi à 17H30 à 253,17 dollars contre 265,08 dollars samedi à la même heure, selon l'indice CoinDesk, qui fait la moyenne des cours sur les principales plateformes d'échange.

Dans un article publié lors du lancement du Bitcoin XT sur le site Medium, Mike Hearn, explique cette décision par la volonté de "revenir aux racines du bitcoin" telles qu'envisagées par son créateur, Satoshi Nakamoto.

"Au cours des derniers mois, il est apparu qu'un petit groupe de personnes avait une vision radicalement différente de l'avenir du bitcoin", a regretté M. Hearn dans son article, citant pêle-mêle l'apparition de centres de paiement, une augmentation des commissions et "de nombreuses autres choses qui ne faisaient pas partie des documents fondateurs du projet".

"Ce n'est pas la première fois que l'on voit émerger une tentative de réaliser un meilleur bitcoin mais je pense que la monnaie a atteint une telle masse critique en terme de ressources qui y sont allouées qu'il y a peu de chance de voir quelqu'un l'abandonner au profit d'une amélioration progressive", a estimé Gil Luria, analyste pour Wedbush Securities, cité par Bloomberg.

Régulièrement mise en cause pour son manque de transparence, la monnaie virtuelle avait de nouveau été secouée par l'arrestation le 3 août du Français Mark Kapelès, ex-patron de la plateforme MtGox, accusé d'avoir manipulé les données de comptes bitcoin à au moins 30 reprises entre 2011 et 2013.

Sa plateforme avait déposé le bilan après la perte de 850.000 bitcoin, ce qui représentait une valeur totale de 355 millions d'euros, à la suite, selon M. Karpelès, d'une attaque informatique massive.

Avec l'AFP

En savoir plus sur:

Nos partenaires