5 conseils (parfaitement légaux) pour payer moins d'impôts

25/11/13 à 15:24 - Mise à jour à 15:24

Source: Trends-Tendances

Traditionnellement, la fin de l'année civile coïncide avec la clôture de l'année fiscale, du moins pour l'impôt sur les personnes physiques. Cela signifie que vous pouvez encore réaliser un certain nombre de dépenses et/ou investissements pour diminuer votre facture d'impôts relative à l'année fiscale 2013 (déclaration 2014). Voici cinq conseils pour bénéficier de cette réduction d'impôt.

5 conseils (parfaitement légaux) pour payer moins d'impôts

© Imageglobe

1. Achetez des titres-services encore cette année

Les titres-services servent à rémunérer les prestations d'aides ménagères agréées à domicile. Par contribuable (célibataire, conjoint, ou cohabitant légal), on peut obtenir une réduction d'impôt de 30% (plus taxe communale) sur les titres achetés.

Attention, il y a deux maxima à respecter en 2013. Jusqu'au 30 juin 2013 vous aviez droit à une réduction d'impôt de 30% sur un maximum de 2720 euros. Depuis le 1er juillet 2013, ce montant maximum a été réduit à 1380 euros par personne.

En outre, les titres-services seront plus chers à partir du 1er janvier 2014 (9 euros par titre pour les 400 premiers et 10 euros pour les 400 prochains). Vous avez donc tout intérêt à commander des titres-services encore cette année en tenant compte du fait que ceux-ci ne sont valables que jusqu'au 30 avril 2014.

2. Payez la prime d'épargne-pension maximale

Entre-temps, chacun sait, encouragé par son banquier et/ou assureur, que l'on peut verser une prime d'épargne-pension avant le 31 décembre 2013 pour un montant maximal de 940 euros, ce qui procure un avantage de 30% (plus taxe communale).
L'épargne-pension peut se faire par les deux conjoints ou les cohabitants légaux et se combine avec les avantages fiscaux du crédit-logement.

3. Versez une prime pour l'assurance-vie fiscale

Si vous ne remboursez pas (plus) de crédit-logement, il est possible de bénéficier d'un avantage fiscal pour la prime d'une assurance-vie fiscale payée avant la fin de cette année. Votre avantage fiscal effectif équivaudra à 30% (plus taxe communale épargnée) de la prime payée.

Tenez compte du fait que la prime fiscale est limitée à un maximum de 2260 euros par contribuable.

4. Payez une prime pour votre assurance-groupe

Si vous êtes actif dans une société, vous pouvez baisser les bénéfices de votre société de cette année en faisant payer une prime maximale d'assurance-groupe par votre société puisque les primes d'assurance-groupe sont déductibles comme frais. Attention, cette déduction est limitée en fonction de ladite règle de 80%.

Cela signifie que cette pension extralégale constituée de primes auxquelles s'ajoute la pension légale du dirigeant d'entreprise ne peut pas dépasser 80 % de son dernier salaire brut normal. Le calcul du salaire brut n'implique pas uniquement les revenus professionnels ordinaires mais aussi les avantages de toutes sortes dont vous bénéficiez en tant que dirigeant d'entreprise.

Pensez par exemple aux avantages d'une voiture de société, du chauffage, de l'électricité, d'un logement payé par la société ou les contributions sociales versées pour vous par l'entreprise.

5. Commandez une nouvelle voiture et payez un acompte

Si vous êtes indépendant ou si vous possédez une PME, vous (ou votre société) pouvez acheter une nouvelle voiture en 2013 et l'amortir fiscalement. Pour pouvoir amortir la voiture en 2013, il faut en principe qu'elle soit encore livrée cette année. Pourtant, le fisc accepte d'amortir une voiture payée en 2013 et livrée en 2014. Si vous ne payez qu'un acompte en 2013, vous pouvez commencer à l'amortir en 2013.

En savoir plus sur:

Nos partenaires