Aucune conclusion ne peut être tirée pour le moment sur l'avenir de Doel 3 et Tihange 2

22/08/14 à 18:40 - Mise à jour à 18:40

Source: Trends-Tendances

(Belga) Aucune conclusion ne peut être tirée pour le moment concernant l'avenir de Doel 3 et Tihange 2, les deux réacteurs nucléaires qui présentent des micro-fissures, indique vendredi l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN).

Aucune conclusion ne peut être tirée pour le moment sur l'avenir de Doel 3 et Tihange 2

"Les deux réacteurs sont maintenus à l'arrêt jusqu'à nouvel ordre et le second programme de tests d'irradiation accélérée menés par Electrabel, en collaboration avec le SCK/CEN, est toujours en cours", précise l'AFCN. Lors d'une première campagne de tests, l'analyse a démontré que "les propriétés mécaniques du matériau des cuves étaient davantage influencées par l'irradiation que ce à quoi les experts s'attendaient". Cette action visait à analyser l'impact de l'irradiation sur les propriétés d'un matériau présentant des indications de défauts dus à l'hydrogène, précise l'AFCN. "Afin d'expliquer ces résultats inattendus, Electrabel a lancé dans la foulée une seconde campagne de tests et a annoncé le 12 juin 2014 qu'ils dureraient jusqu'à l'automne 2014." "Un éventuel redémarrage des deux réacteurs ne pourra être envisagé que si les résultats inattendus de la première campagne de tests peuvent être expliqués et que les résultats de la seconde campagne de tests démontrent que les propriétés mécaniques de l'acier des cuves ne sont pas influencées de façon inacceptable par l'irradiation", explique l'AFCN. Enfin, précise encore l'AFCN, l'autorité de sûreté nucléaire (AFCN, Bel V et AIB Vinçotte) suit de très près la situation des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 et "prendra le temps nécessaire pour analyser de manière approfondie l'ensemble des résultats présentés par l'exploitant". Un panel d'experts internationaux sera aussi sollicité. (Belga)

Nos partenaires