Arco - Cabinet d'avocats citera Belfius si la garantie d'Etat est contestée par le Conseil d'Etat

18/03/13 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le cabinet d'avocats bruxellois SQ Law citera Belfius en justice si la garantie d'Etat pour les coopérants d'Arco est réduite à néant par le Conseil d'Etat, a-t-il annoncé lundi. SQ Law défend les intérêts de ces coopérants.

Arco - Cabinet d'avocats citera Belfius si la garantie d'Etat est contestée par le Conseil d'Etat

L'avocat Geert Lenssens de SQ Law affirme qu'il dispose de suffisamment de preuves pour réclamer devant le tribunal civil un remboursement de toutes les pertes et les intérêts de ses clients. Il se dit conforté dans sa position par une étude qu'il a menée, notamment sur les activités de l'ancienne banque Bacob, devenue Dexia Belgique, puis Belfius. Il en conclut que la banque a massivement poussé, dans les années 90, ses clients à prendre des actions dans Arco, ce qui était comparé à l'époque à un compte d'épargne sans risque. "Nous disposons par exemple d'un courrier dans lequel c'est littéralement écrit, et signé de la main du directeur de l'agence Bacob locale", ajoute Me Lenssens dans son communiqué. "Il y avait même une 'publicité' qui présentait les actions Arco comme sans le moindre risque." Pour l'avocat, il est aussi question de conflit d'intérêts dans ce dossier. Geert Lenssens, qui défend également les intérêts des actionnaires dupés dans l'affaire Fortis, avance encore que le dossier Arco pourrait être "une bombe" pour le système judiciaire belge car quelque 800.000 personnes pourraient se tourner vers la justice. "Ça, ou même s'il n'y a que la moitié de ces gens, notre système judiciaire, qui date de l'époque de Napoléon, ne pourrait pas du tout le gérer." (PVO)

Nos partenaires