ArcelorMittal - "Nous demandons un changement radical de cap"

24/01/13 à 19:18 - Mise à jour à 19:18

Source: Trends-Tendances

(Belga) "Il est temps que l'Etat change radicalement de cap, reprenne son rôle de régulateur et de levier économique", a réagi jeudi soir Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, après que le géant de l'acier ArcelorMittal a annoncé, dans la matinée, son intention de fermer 7 lignes à froid dans le bassin liégeois.

ArcelorMittal - "Nous demandons un changement radical de cap"

"Ce sont à nouveau 1.300 travailleurs et leur famille qui vont être victimes d'un capitalisme débridé. Mittal n'est pas un entrepreneur. C'est un financier qui agit de manière purement spéculative", a dénoncé la responsable du syndicat socialiste. "Il ne faut pas attendre qu'un miracle vienne sauver l'économie belge. Les Etats, les gouvernements doivent reprendre la main", notamment vis-à-vis des instances européennes et des mesures d'austérité qu'elles imposent, a poursuivi Anne Demelenne en plaidant par ailleurs pour un "conditionnement des aides publiques". "Nous demandons un changement radical de cap, qui permettra la création d'emplois de qualité dans des secteurs porteurs, comme l'est l'acier liégeois", a-t-elle conclu. (NICOLAS LAMBERT)

Nos partenaires