ArcelorMittal Liège - Les syndicats déplorent les menaces de la direction

17/07/13 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les syndicats se disent surpris de la communication de la direction d'ArcelorMittal Liège, qui les exhorte à accepter le nouveau plan industriel mis sur la table, sous peine de mettre en oeuvre l'ancien, jugé moins avantageux pour les travailleurs. Ils rappellent qu'une réunion tripartite (direction, syndicats, Wallonie) est prévue le 23 juillet.

ArcelorMittal Liège - Les syndicats déplorent les menaces de la direction

"Il y a une série de travaux préparatoires à cette réunion qui sont en cours", indique Egidio Di Panfilo, secrétaire général du SETCa Liège. "Des contacts sont pris. La réaction de la direction, qui communique par voie de presse, est donc surprenante. Ce n'est pas avec des menaces qu'on va arriver à un accord." David Camerini, président de la délégation CSC chez ArcelorMittal, s'interroge également: "Pourquoi faire cette communication alors qu'une réunion est prévue le 23 juillet? Le plan industriel qui est sur la table est insuffisant. La direction dit que c'est cela ou rien. Elle essaie de faire pression sur les travailleurs. Il est temps de créer un véritable plan d'avenir pour Liège, laissons la chance à la négociation la semaine prochaine. Nous avons toujours voulu nous asseoir autour de la table et travailler dans l'intérêt des travailleurs." Au SETCa, Egidio Di Panfilo se dit convaincu que la sidérurgie liégeoise est condamnée. "Nous ne croyons pas un instant, malgré ce que le groupe annonce, que l'activité de cinq lignes de production sera pérennisée à Liège. Mittal favorise le site de Sidmar (Gand). On va devoir faire face à un problème communautaire." (Belga)

Nos partenaires