ArcelorMittal Liège - La FGTB demande au gouvernement wallon de rencontrer Mittal

24/07/13 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Trends-Tendances

(Belga) La FGTB et le SETCa exigent du gouvernement wallon qu'il rencontre Lakshmi Mittal afin de s'assurer qu'il a bien connaissance des tenants et aboutissants d'une fermeture de plusieurs sites sidérurgiques liégeois. S'il confirme son intention de fermeture, les deux syndicats réclament une sortie du groupe via une nationalisation.

"Nous sommes persuadés que le père Mittal n'est pas au courant de ce qu'il se passe à Liège", indique Robert Rouzeeuw, président de la délégation FGTB chez ArcelorMittal Liège. "Nous voulons nous assurer qu'il en est informé. Et s'il refuse de nous voir ou confirme la fermeture, nous allons relancer le gouvernement wallon et nous recentrer sur le plan A : une sortie du groupe pour permettre le maintien d'une sidérurgie intégrée. Avec lui, on ne pérennisera pas l'activité alors que nous savons que le marché se redresse." Aucun repreneur ne s'étant manifesté, FGTB et SETCa comptent solliciter la Région wallonne. " La piste du portage public n'a jamais été écartée. Ce n'est pas quelque chose que nous demandons à long terme, mais des partenaires potentiels ne se sont pas manifestés par crainte d'affronter Mittal. Ils reverraient peut-être leur copie si on faisait un portage." Des représentants du personnel, de la direction et du gouvernement wallon se sont rencontrés mardi en comité restreint. FGTB et SETCa d'une part, et CSC et CNE de l'autre, ont présenté des plans alternatifs qui ont été rejetés par la direction, qui refuse de revoir la dernière version de son plan industriel. Si le front commun syndical semble se fissurer, "la FGTB veut aller au bout du combat pour une sidérurgie intégrée, la CSC veut se mettre à table pour négocier le plan social", précise Robert Rouzeeuw, les organisations syndicales s'entendent pour assurer que les prochaines semaines seront "extrêmement difficiles" et que "le plan social sera très important". Les travailleurs seront informés de la tenue de la réunion de mardi dans les prochaines heures. (Belga)

Nos partenaires