ArcelorMittal Liège - La direction présente les futures structures de travail non-validées par les syndicats

12/11/13 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Trends-Tendances

(Belga) La direction souhaite présenter, département par département, à partir de ce lundi après-midi, les futures structures de travail sur base du maintien de 845 équivalents temps-plein, a-t-on appris de bonne source. Cette organisation de travail fait actuellement l'objet d'une négociation dans le cadre du plan social et n'a nullement été avalisée par la FGTB et la CSC.

ArcelorMittal Liège - La direction présente les futures structures de travail non-validées par les syndicats

Un mouvement de grogne pourrait s'emparer du bassin sidérurgique liégeois dans les prochaines heures à la suite de la décision prise par la direction de présenter aux travailleurs d'ArcelorMittal les futures structures de travail. Ces structures prévoient le maintien de 845 équivalents temps-plein, une vision totalement contestée par les syndicats. La CSC avait rappelé la semaine dernière qu'elle s'opposait à toute externalisation du travail. Elle a souligné dans un communiqué qu'elle souhaitait maintenir un maximum d'emplois sur les 6 lignes restantes et qu'elle n'accepterait pas le licenciement de travailleurs d'ArcelorMittal Liège au profit de sous-traitants. David Camerini, le président de la délégation CSC ArcellorMittal, avait d'ailleurs qualifié cette présentation de "totalement imbuvable et inacceptable". La direction d'ArcelorMittal avait déjà voulu passer en force le 19 septembre dernier en tentant de présenter aux travailleurs la future organisation de travail non-négociée. Courroucée par la méthode, la FGTB avait organisé des assemblées générales de ses affiliés en arrêtant la production. Les négociations sur le volet social avaient par la suite été gelées durant trois semaines, le temps que direction, syndicats et Région wallonne aboutissent à un préaccord sur le volet industriel. (Belga)

Nos partenaires