ArcelorMittal Liège - La CSC fait aussi des propositions pour améliorer le plan industriel

23/07/13 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Trends-Tendances

(Belga) Tout comme le SETCa et la FGTB, la CSC et la CNE ont proposé des alternatives au projet de fermeture de différents sites d'ArcelorMittal Liège, dans le cadre d'un comité restreint réunissant direction, syndicats et gouvernement wallon, toujours en cours ce mardi après-midi, à Bruxelles.

ArcelorMittal Liège - La CSC fait aussi des propositions pour améliorer le plan industriel

"Nous venons avec des propositions concrètes pour améliorer significativement le plan industriel annoncé par Mittal en janvier", indique David Camerini, président de la délégation CSC chez ArcelorMittal. "Nous voulons notamment maintenir en service les lignes considérées comme 'flexibles' que le groupe souhaite fermer, d'autant qu'elles sont rentables et amorties depuis des années. Les arrêter est une aberration". Le représentant syndical évoque également le fait que la direction comptait investir 20 millions d'euros dans la cokerie, qui devrait être reprise. "Ce sont 20 millions d'euros qu'on peut récupérer et investir dans la phase à froid", constate-t-il. "Par ailleurs, il doit y avoir moyen de faire un montage financier avec la Région wallonne. Nous voulons un véritable plan industriel, étroitement lié à un plan social." Le SETCa et la FGTB ont également présenté leur propre plan alternatif, dans le cadre du comité restreint de ce mardi, programmé pour baliser le périmètre des discussions qui auront lieu lors de la prochaine réunion tripartite. Si les propositions des différentes organisations syndicales vont globalement dans le même sens, "chacune a peut-être ses propres sensibilités", souligne David Camerini. "Nous, notre objectif était de venir aujourd'hui devant la direction avec des éléments concrets et réalisables." (Belga)

Nos partenaires