ArcelorMittal Liège: "L'accord proposé est la seule voie de limiter les licenciements"

16/11/12 à 17:57 - Mise à jour à 17:57

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le projet d'accord proposé jeudi, dans le cadre de la conciliation sociale chez ArcelorMittal à Liège, "est la seule voie permettant de limiter au maximum les licenciements et d'attribuer des avantages financiers par rapport aux normes légales de prépension ou de licenciement", a insisté vendredi le président du conseil d'administration d'ArcelorMittal Belgium et CEO des Aciers Plats Carbone Europe, Robrecht Himpe.

ArcelorMittal Liège: "L'accord proposé est la seule voie de limiter les licenciements"

Les syndicats informeront lundi les travailleurs et se prononceront ensuite sur la proposition d'accord. Les syndicats estiment toutefois que les négociations n'ont permis aucune avancée, les propositions de la direction étant toujours insuffisantes. "On est bien loin de notre cahier de revendications", avait indiqué jeudi David Camerini (CSC). M. Himpe rappelle pour sa part vendredi, dans un communiqué, que la concertation sociale a été entamée il y a plus de 13 mois et a abouti en conciliation nationale. "Nous avons mis sur la table un plan d'investissements de 138 millions d'euros, conditionné à un accord sur la fermeture de la phase liquide de Liège." "Aujourd'hui, la conjoncture économique engendre des pertes financières au niveau du Groupe, des Aciers Plats Carbone Europe et d'ArcelorMittal Liège. Dans ce contexte, l'accord proposé est la seule voie permettant de limiter au maximum les licenciements et d'attribuer des avantages financiers par rapport aux normes légales de prépension ou de licenciement", souligne-t-il ajoutant qu'"il n'y aura pas d'autre négociation". En cas de non-acceptation de cet accord, qu'il estime "équilibré", M. Himpe prévient qu'il faudra "en revenir à l'application stricte de la loi, c'est-à-dire licencier". (VIM)

Nos partenaires