ArcelorMittal: les sociétés de démantèlement et de compétences ne feront qu'une

31/01/14 à 17:46 - Mise à jour à 17:46

Source: Trends-Tendances

(Belga) La société de compétences et celle de démantèlement, prévues par de l'accord social intervenu le 6 décembre dernier concernant la restructuration d'ArcelorMittal, ne feront finalement qu'une, a-t-on appris de sources concordantes. 275 travailleurs, au total, sont concernés par ces structures à la durée de vie limitée.

La Région wallonne était chargée au lendemain de l'accord social de créer deux structures séparées. L'une chargée du démantèlement des sites et devant accueillir 75 personnes et l'autre chargée de rassembler les compétences de travailleurs "en vue notamment de préserver les compétences nécessaires aux lignes mises sous cocon." Ces deux sociétés seront finalement rassemblées sous une même structure. Les réunions se multiplient actuellement afin de sceller un accord sur ce dossier, précise-t-on à la Région wallonne qui se donne encore quelques semaines pour aboutir. Concernant la structure de compétences, Techspace Aero, la FN, Magotteaux et même CMI ont été approchées pour l'intégrer au même titre ArcelorMittal et de ses filiales comme le prévoit l'accord social. Ces entreprises pourront bénéficier du savoir-faire de 200 travailleurs d'ArcelorMittal qui ne seront pas conservés par le groupe et qui seront versés pour deux ans maximum au sein de cette structure. De source syndicale, on estime cependant que les chiffres annoncés lors de l'accord social devront être revus suite à l'intention de la direction de réembaucher 469 travailleurs pour une durée maximale de 4 ans afin d'assurer les compétences et le maintien de l'outil. Cent cinquante-cinq travailleurs, qui devaient être versés dans ces structures parallèles, sont concernés. (Belga)

Nos partenaires