ArcelorMittal - 129 millions de tonnes de CO2 en trop

27/12/12 à 07:55 - Mise à jour à 07:55

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le groupe sidérurgique ArcelorMittal aurait accumulé un surplus de près de 129 millions de tonnes de quotas de CO2 en Europe entre 2008 et 2011, selon un rapport du bureau d'experts Syndex cité jeudi par le journal L'Echo.

ArcelorMittal - 129 millions de tonnes de CO2 en trop

Selon Syndex, expert auprès du Comité d'entreprise européen d'ArcelorMittal, le géant de la sidérurgie a accumulé, entre 2008 et 2011, un surplus de 128.595.000 tonnes de quotas, dont près de 32,32 millions de tonnes en 2011. Sur cette période, ArcelorMittal s'est vu octroyer un total de 349,08 millions de tonnes de quotas de CO2 par huit pays européens dans lesquels il a un site de production (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Luxembourg, Pologne, République tchèque, Roumanie). Mais à l'arrivée, le numéro un mondial de l'acier n'en a effectivement consommé que quelque 220,5 millions de tonnes. La Roumanie est le pays où ArcelorMittal a accumulé le plus d'excédents (près de 26 millions de tonnes), devant l'Allemagne (25,78 millions de tonnes) et la Belgique (19,87 millions de tonnes). La non-utilisation de ces quotas s'explique par la crise et l'arrêt, temporaire ou définitif, d'outils de production. Pour 2012, ArcelorMittal a reçu un total de 86 millions de tonnes de la part des huit pays européens, dont environ 10,5 millions de tonnes en Belgique. D'après les experts, le cours des quotas continue de chuter et atteint un prix de cession de six euros la tonne en décembre. A ce cours, l'excédent accumulé par le groupe sidérurgique vaudrait 774 millions d'euros. Le groupe envisage de consacrer une partie des quotas à des investissements susceptibles de réduire les émissions de CO2 sur ses sites, indique encore L'Echo. (PVO)

Nos partenaires