Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

29/01/14 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Apple va-t-il trahir la philosophie de Steve Jobs ?

Que ne ferait-on pas pour se distinguer aujourd'hui ? Y compris en reniant une promesse faite à un défunt ? C'est en quelque sorte la question posée ces jours-ci par le prestigieux Wall Street Journal.

Ce journal financier américain a en effet annoncé, sans être démenti jusqu'à présent, que la société Apple prépare des iPhone avec des écrans plus grands ! Le but serait de les commercialiser avant la fin de l'année 2014. À en croire ces révélations, deux smartphones seraient à l'étude, l'un avec un écran de 11,4 centimètres et l'autre avec un écran de 12,7 centimètres !

Et alors, direz-vous ? Qu'est-ce que cela change ? Et puis, ce n'est pas la première fois que l'on prête l'intention à Apple d'agrandir la taille des écrans de ces iPhone. Oui, sauf que jusqu'ici ce sujet était quasi tabou. En effet, Steve Jobs, le défunt fondateur d'Apple, estimait que la taille optimale d'un smartphone est de 8,9 centimètres. Passée cette limite, Jobs pensait que l'appareil devenait trop encombrant à manipuler ! Et c'est la raison pour laquelle, seuls les iPhones 5, 5s et 5c avaient une dimension légèrement supérieure à ce qu'exigeait le défunt visionnaire.

Mais alors, pourquoi changer de philosophie ? Parce que la concurrence est rude, et notamment avec Samsung qui a popularisé la mode des modèles à grand écran. À titre d'exemple, le Galaxy Note 4 mesure 14,4 centimètres, c'est un smartphone géant !

Mais l'ironie de cette histoire de course à la taille des écrans, c'est qu'il semblerait que Samsung en revienne quelque peu. En effet, ses derniers résultats trimestriels sont bons dans l'absolu, mais décevants par rapport aux attentes. Et l'une des raisons qui expliquerait cette baisse des ventes, c'est que les derniers Samsung de la gamme Galaxy sont un, trop chers, et deux, trop grands pour séduire de nouveaux acheteurs. Comme quoi la vérité des uns n'est pas nécessairement celle des autres.

Nos partenaires