Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

30/08/12 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Apple, reine de la Bourse

Apple est devenu l'équivalent de Dieu pour les marchés financiers. Aujourd'hui Apple est la plus importante capitalisation boursière au monde, la firme à la pomme pèse en effet 620 milliards de dollars. Elle a dépassé la firme pétrolière EXXON MOBIL qui était jusqu'ici la plus grande entreprise cotée en Bourse.

Ce changement de classement est normal. En un an, Apple a doublé sa capitalisation en Bourse, démontrant au passage qu'il vaut mieux aujourd'hui révolutionner les loisirs numériques que de forer en eaux profondes à la recherche de pétrole !

L'une des conséquences originales de ce succès, c'est qu'aujourd'hui lorsque Apple tousse, eh bien, c'est l'ensemble de la Bourse qui risque d'éternuer après coup ! Pourquoi ? Parce qu'Apple représente à elle seule 5% de l'indice boursier S&P 500, c'est l'indice le plus représentatif de la Bourse américaine qui regroupe les 500 plus grandes entreprises américaines, tous secteurs confondus. En revanche, Apple représente 10% de l'indice Nasdaq, un autre indice boursier mais plus axé sur les entreprises technologiques ! Bref, quand Apple va bien, le cours de son action tire vers le haut l'ensemble de la cote, mais quand Apple fait la grimace, c'est parfois l'ensemble de la cote boursière qui souffre.

L'action Apple est devenue très chère puisque son cours tourne autour des 600 dollars, Je connais même des amis qui ont pu s'acheter un appartement uniquement en ayant misé sur cette action. Il faut dire que malgré la hausse enregistrée depuis plusieurs années, l'action Apple a encore grimpé de 60% depuis le début de l'année. C'est évidemment un meilleur rendement que notre bon vieux livret d'épargne et son 0,75 % de rendement.

Question : est-ce que la hausse de l'action Apple va continuer ? Réponse : oui, selon les analystes, ils tablent même sur une croissance à long terme des bénéfices de Apple de 22% par an. Résultat de ces prévisions optimistes : 88% des analystes recommandent l'action Apple à l'achat et seulement 3% à la vente. Il est vrai que le procès gagné contre Samsung le weekend dernier renforce la position de Apple sur le marché des smartphones car il va freiner ses concurrents. Mais bon, comme vous le savez en Bourse, les conseils des experts ne sont que des indications et nullement une certitude. Soyez donc toujours prudent

Nos partenaires