AMPLYCELL : FITNESS CELLULAIRE

04/11/15 à 10:04 - Mise à jour à 10:04

Source: Trends-Tendances

Avec son service d'amplification cellulaire, AmplyCell entend proposer aux sociétés biotechnologiques, pharmaceutiques et aux laboratoires de recherche une méthode de production de protéines plus rapide et moins coûteuse.

AMPLYCELL : FITNESS CELLULAIRE

"Notre méthode permet de réduire le coût des molécules, ce qui va donc engendrer une baisse des coûts des kits de diagnostic et des outils thérapeutiques au bénéfice des patients." © REPORTERS

"Le fitness cellulaire est une innovation technique unique au monde actuellement, explique Geoffrey Holsbeek, CEO d'AmplyCell. Celle-ci repose sur la combinaison intelligente de méthodes et technologies spécialement adaptées pour stimuler les lignées cellulaires des mammifères, les rendant jusqu'à 10 fois plus stables, productrices et rentables pour le client. Plus précisément, nous sommes spécialisés dans la régénération et la dynamisation des cellules dites hybridomes productrices d'anticorps." Fondée en avril 2014, la jeune start-up liégeoise est la première spin-off émergente de la Haute Ecole de la Province de Liège et, plus largement, de l'ensemble des Hautes Ecoles de Wallonie. C'est en 2005 que le professeur Jean-Michel Cloes découvre ce procédé innovant. Avec son associé Geoffrey Holsbeek, ingénieur industriel en biochimie, ils vont peaufiner leur projet d'entreprise et approfondir leurs recherches, bénéficiant des aides de la Région wallonne et du soutien du Cecotepe, le centre de recherche associé de la Haute Ecole de la Province de Liège.

Actuellement, AmplyCell qui compte quatre employés est encore en phase de lancement mais les premiers résultats engrangés en une année et demie d'existence sont encourageants. Elle a déjà décroché des contrats en Belgique, en France et au Royaume-Uni et est actuellement en pourparlers avec des sociétés en Finlande, en Espagne, aux Pays-Bas, en Allemagne et aux Etats-Unis. "Le modèle standard de notre technologie de fitness cellulaire a été élaboré afin que celle-ci puisse être accessible partout dans le monde, précise Geoffrey Holsbeek. Nous avons ainsi imaginé et adapté la logistique pour que le client puisse envoyer ses cellules à traiter chez nous. Après quelques semaines, nous lui renvoyons les meilleures cellules optimisées et sélectionnées par nos soins qu'il pourra directement utiliser dans son laboratoire. Dans le futur, nous avons également envisagé d'octroyer des sous-licences de technologie afin que d'autres laboratoires puissent l'exploiter en interne. Enfin, nous pouvons également dupliquer notre modèle ailleurs dans le monde et songeons d'ailleurs à l'opportunité d'une implantation aux Etats-Unis qui constituent un marché porteur pour nos applications."

Perspectives de croissance

La stimulation des cellules a également un impact sur le chiffre d'affaires. AmplyCell s'attend à clôturer son premier exercice sur un chiffre d'environ 200.000 euros et ambitionne en 2017 de franchir la barre du million d'euros. Pour le moment ses clients sont essentiellement des sociétés qui produisent des kits de diagnostic, mais des tests sont déjà menés dans des sociétés pharmaceutiques qui produisent des cellules à des fins thérapeutiques. Dès l'année prochaine, la spin-off liégeoise devrait conclure ses premiers contrats dans ce domaine. "Notre méthode permet de réduire le coût des molécules, ce qui va donc engendrer une baisse des coûts des kits de diagnostic et des outils thérapeutiques au bénéfice des patients", ajoute un CEO confiant quant à l'avenir et ce pour trois raisons : "Les bonnes relations que nous entretenons avec des sociétés actives dans les secteurs pharmaceutiques et biotechnologiques en Europe et aux Etats-Unis, une communication innovante que nous avons développée avec l'agence créative Cynaptek − grâce à Creative Wallonia (par le biais de chèques créativité que nous avons obtenus), et le fait que les sociétés avec qui nous avons conclu un premier contrat font de nouveau appel à nos services".

G.V.D.N.

Nos partenaires