Afrique du Sud: grève dans la métallurgie à partir de mardi

26/06/14 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le puissant syndicat sud-africain de la métallurgie Numsa a appelé à la grève plus de 220.000 ouvriers du secteur pour obtenir de meilleurs salaires, promettant de paralyser l'industrie alors que le pays sort d'une grève record de cinq mois dans les mines de platine.

Afrique du Sud: grève dans la métallurgie à partir de mardi

Les instances du Numsa "ont entériné la décision de nos membres de se mettre en grève illimitée à partir du 1er juillet", a déclaré jeudi à la presse le secrétaire général adjoint de l'organisation syndicale, Karl Cloete. "Nous allons faire grève, et bloquer l'industrie", a-t-il affirmé, précisant avoir ramené les exigences salariales à 12% au lieu de 15% exigés au début du mois. L'Afrique du Sud connaît actuellement une forte poussée d'inflation, qui a atteint 6,6% en rythme annuel en mai. Le Numsa, branche la plus puissante numériquement et à l'aile gauche de la confédération syndicale du Cosatu, a aussi appelé à la grève le personnel de la compagnie publique d'électricité Eskom dont la direction a proposé 5,6% de hausse de salaire à ses quelque 10.000 salariés. Une grande partie des adhérents de Numsa sont employés dans le secteur automobile, déjà affecté par des grèves massives l'an dernier. Ces grèves, combinées à celles du secteur minier, avaient fortement pesé sur l'activité économique nationale. En 2013, les sept usines automobiles sud-africaines, possédées par BMW, General Motors, Ford, Mercedes, Nissan, Toyota et Volkswagen, avaient été affectées par 21 jours de grève fin août-début septembre. Une autre grève avait ensuite démarré dans le secteur des composants automobiles. Mercredi, des milliers de mineurs avaient repris le travail après cinq mois de grève dans les mines de platine. Les grévistes ont obtenu de fortes augmentations de salaires, notamment pour les plus bas revenus, réparties sur les trois prochaines années. (Belga)

Nos partenaires