ACW - Le président de l'ACW n'est pas remis en question

11/03/13 à 19:05 - Mise à jour à 19:05

Source: Trends-Tendances

(Belga) La position du patron du mouvement ouvrier chrétien flamand ACW, Patrick Develtere, n'est pas remise en question, a affirmé lundi le délégué principal du syndicat chrétien ACV, Wouter Van Dyck, à l'issue d'une réunion du personnel.

"Au contraire, j'ai l'impression qu'il sort encore renforcé de cette crise", a estimé le responsable syndical, en référence à la carte de la transparence jouée lundi par la direction, ce que le personnel a clairement apprécié. L'ACW est au centre d'une tempête politico-médiatique depuis plusieurs semaines. La réunion de ce lundi était la première occasion, pour le personnel, d'exprimer son mécontentement depuis le déclenchement de cette saga. Selon Wouter Van Dyck, entre 150 et 200 membres du personnel de l'ACW ont participé à la réunion, qualifiée de "très captivante, constructive et éclairante". Le personnel de l'ACW "en a marre", ajoute le délégué syndical, d'être utilisé dans des petits jeux politiciens. L'ACW est également touché dans ses finances. Il va perdre les revenus, évalués à 900.000 euros par an, du volet de l'accord commercial avec Belfius qui a été annulé. Les conséquences éventuelles pour les travailleurs ne sont pas encore connues. La direction devrait passer les prochains moins à recherche des "solutions créatives", indique encore Wouter Van Dyck. (VDH)

Nos partenaires