Sept profils de Belge pour tester les scénarios budgétaires

mercredi 14 novembre 2012 à 10h02

Les scénarios budgétaires (saut d'index, augmentation de la TVA ou cotisation de crise) ont été passés au crible sur demande du Conseil des ministres restreint. Une note d'évaluation des mesures a été remise aux ministres mardi après-midi.

© Image Globe

Le Conseil des ministres restreint poursuit ses travaux budgétaires pour trouver entre 600 millions et un milliard d'euros pour financer la relance. Dans cette optique, une évaluation des scénarios a été demandée, en supposant qu'ils rapporteront 900 millions afin de les rendre comparables.

Sept profils de citoyens belges ont été étudiés et une évaluation de ce qu'ils perdront a été faite.

Ainsi, par exemple, si la TVA augmente de 21 à 22 pc, un chômeur percevant 900 euros net par mois verra son revenu mensuel raboté de 3,3 euros. L'employé gagnant 1.600 euros net perdra 6 euros et le couple gagnant 3.900 euros se privera de 15 euros. L'employé isolé qui gagne 12.500 euros net perdra, lui, 55,9 euros.

Si le gouvernement décide de modérer sa mesure de hausse de la TVA, en baissant en même temps le taux le plus bas, dédié aux produits de première nécessité, l'impact est plus faible.

Contrairement à la TVA, le saut de l'index frappe les revenus progressivement. Les moins riches perdent ainsi peu de pouvoir d'achat alors que les plus riches en perdent plus.

La cotisation de crise est elle aussi progressive. Ainsi, le chômeur ne perd rien, le pensionné lâche 1,20 euro, et à l'autre bout de l'échelle, l'isolé gagnant 12.500 euros cède 432 euros.

Avec Belga

Les infos de Trends-Tendances aussi via Facebook

Plus sur: , ,

   

Réagir

Entreprises

Banque et finance

High-Tech

Immo

Politique économique

People

E-Trends

Pub & Buzz

 

Entreprises

Whitepapers

Banque et finance

High-Tech

Articles les plus partagés