Le travailleur belge reste le plus taxé de l'OCDE

Trends Tendances

Source: Belga
vendredi 11 avril 2014 à 15h31

Si le travailleur belge reste globalement le travailleur le plus imposé au sein de l'OCDE, le taux d'imposition en Belgique a toutefois légèrement diminué en 2013, selon la publication annuelle 'Les impôts sur les salaires' de l'OCDE.

© Thinkstock

L'impôt sur le revenu des personnes physiques s'est accru dans 25 des 34 pays de l'OCDE au cours des trois dernières années, d'après la publication annuelle 'Les impôts sur les salaires' de l'OCDE.

En 2013, les hausses des prélèvements sur les revenus du travail ont été les plus fortes au Portugal (en raison du relèvement des taux légaux), en République slovaque (sous l'effet de l'augmentation des cotisations patronales de sécurité sociale) et aux États-Unis (en raison de l'expiration des réductions antérieures des cotisations salariales de sécurité sociale).

En 2013, le prélèvement moyen d'impôts et de cotisations sociales sur les revenus du travail dans la zone OCDE s'est accru de 0.2 point de pourcentage pour atteindre 35.9 %, selon le rapport. Il a progressé dans 21 pays sur 34, a diminué dans 12 et est resté inchangé dans un pays. La hausse intervenue en 2013 fait suite à une augmentation substantielle en 2011 et à celle plus modeste constatée en 2012.

C'est en Belgique (55.8 %), puis en Allemagne (49.3 %), en Autriche (49.1 %) et en Hongrie (49.0 %) que l'on observe les charges fiscales moyennes les plus élevées pour les travailleurs célibataires sans enfant rémunérés au salaire moyen dans leur pays, relève le rapport. Pour les couples avec deux enfants, vivant avec un seul salaire et pour les parents isolés avec deux enfants, la France et la Grèce devancent la Belgique dans le classement des travailleurs les plus imposés. Pour les autres catégories, la Belgique reste en tête. L'OCDE note, cependant, que le taux d'imposition a légèrement baissé en 2013 en Belgique.

Les infos de Trends-Tendances aussi via Facebook

Plus sur: , ,

 

Réactions

Fernand Demolin | 15 avril 2014

@ jose heudens L'état comme le particulier est un consommateur, réduire les dépense de l'état pour augmenter, celle des particulier ne change donc rien. Mais l'argent qui file dans les paradis fiscaux ou dans les grosse multinationales américaines ne font pas tourner l'économie Belge. De même l'argent des Belges les plus nantis, va dans une consommation qui n'est pas nécessairement locale. Voyage, Yacht, avions etc..

Inapproprié?

michel straus | 13 avril 2014

12 ministres dans le nouveau gouvernement Hollande pour 65.000 .000 d'habitants, 11 ministres dans celui de Merkel pour 82.000.000 d'habitants; et chez nous 60.....ministres pour 10.000.000, sans compter le pléthore d'adjoints.....

Inapproprié?

jose heudens | 13 avril 2014

qu'est-ce qu'on attend pour relancer la croissance socio-économique donc en Belgique ? Il faut donc influencer la Consommation des particuliers + les Investissements des entreprises + les Dépenses publiques + la Balance des Paiments (expports - Imports). Logique actuelle de l'affaire : les Dépenses publiques doivent être réduites, trop importantes (décision dans les mains du gouvernement en cours) ; les entreprises n'Investiront que si la demande pour leurs produits et services augmentent (comment cette demande peut-elle augmenter ? par une augmentation de la Consommation des particuliers, en Belgique, donc par une augmentation du pouvoir d'achat des particuliers, donc par des baisses d'impôts ou de taxations, par exemple par une baisse de la TVA + par une augmentation de la Consommation des particuliers à l'étarnger, qui attirera alors les exports belges). QUESTIONS : quelle est le niveau de la Consommation des particuliers à l'étranger ? soumis à des impôts /taxations plus importants ? bernique alors pour les exportations belges! Pourquoi le gouvernement ne veut -il pas réduire les Dépenses publiques, ses coûts ? pour garder un coussin, un matelas de protection au cas où, mais le gouvernement doit-il vivre avec des cas où ? La masse des fonctionnaires belges augmente au lieu de se réduire, ce qui permet au gouvernement un dégraissement du chômage : le gouvernement engage et continue à engager plus de fonctionnaires pour réduire son niveau de chômage et l'empêche dès lors de réduire ses Dépenses publiques et les impôts des particuliers : dans certaines régions belges, la fonction publique représente ...40 % de la population active pour une moyenne européenne de ...25% - taux que le gouvernement belge veut encore augmenter : jusqu'où ? CONCLUSION : le gouvernement belge s'est enlisé, s'est enfoncé dans des coûts exagérés et par une dette que l'Europe lui demande de réduite IMMEDIATEMENT , soit après nos élections fédérales, régionales et européennes du 25 mai prochain, la Belgique doit trouver 13 milliards d'euros dans le cadre de la stabilité budgétaire requise par la sacro-sainte Europe qu'on divinise ? Où le gouvernement belge va-t-il les trouver ? Personne ne parle de ces 13 milliards dans les campagnes électorales actuelles : pourquoi dès lors aller voter si la bâton, voire la massue, nous assomme le 26 mai ? La Belgique, face à une Europe qui veut s'assurer les milliards d'euros à son fonctionnement, se fait gruger à appauvrir sa population et est entrée désormais dans un foutu foutoir ?

Inapproprié?

Walter Huybrecht | 11 avril 2014

Le plus taxé de L'OCDE? Possible, mais tient-on compte des avantages comme la voiture de soc. , du PC de soc., de l'Iphone de soc., des repas de soc., du transport de soc., du nombre de jours de vacances, des jours d'absences, et bien d' autres avantages. Dés qu'il y a un soupçon de soleil, je vois de couples de 30-40 ans qui de baladent en ville tout relax. Sans parler des +30.000 voyageurs qui s'entassent dans des avions au moindre week-end à ralonge.

Inapproprié?

michel Brasseur | 11 avril 2014

Normal, avec la pléthore de politicards qu'il faut rémunerer par habitant,, ce qui prouve leur rendement extremement faible dans leur travail ! (il faut sans doute trois belges aux r^nes du gouvernement belges pour 1 dans nos pays voisins) = un pays d'assistés, et plus au sud qu'au nord...

Inapproprié?

 

Réagir

Entreprises

Banque et finance

High-Tech

Immo

Politique économique

People

E-Trends

Pub & Buzz

 

Entreprises

Whitepapers

Banque et finance

High-Tech

Articles les plus partagés