Exclusif : Bruxelles offre chaque année 16 milliards à la Flandre

mercredi 09 juin 2010 à 10h49

La Région de Bruxelles-Capitale produit un cinquième de la richesse belge mais n’en conserve qu’un dixième. Son (re)financement n’est donc pas une aumône, plutôt un juste retour des choses. La Flandre, en particulier, a du mal à l’admettre. Alors que, selon ses propres calculs, Bruxelles génère 8,5 % de son PIB !

Le magazine Trends-Tendances consacre son dossier de couverture à la question du refinancement de Bruxelles : tous les détails dans le numéro du 10 juin !

Les ministres-présidents Rudy Demotte (Wallonie), Charles Picqué (Bruxelles-Capitale) et Kris Peeters (Flandre). © Belga

Les calculs effectués par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, chiffrent à 57,2 milliards d’euros la richesse produite dans les 19 communes bruxelloises en 2007, dernière année connue, sur les 306,1 milliards de PIB de la Belgique. Bruxelles-Capitale représentait donc 18,7 % du PIB belge, une proportion qui n’a guère varié ces dernières années.
 
La Flandre, de son côté, pesait 177,7 milliards pour la même année, soit 58 % du total national. Pourtant, le budget bruxellois 2007 se montait à 2,4 milliards seulement, soit 4,2 % de son PIB. Le budget flamand, lui, pointait à quelque 22 milliards, soit 12,4 % du PIB régional ! Bruxelles-Capitale est donc une région riche au départ et pauvre à l’arrivée…
 
Comment expliquer ce douloureux hiatus ? La raison essentielle tient en un mot : navetteurs. Plus de la moitié des personnes travaillant à Bruxelles habitent en Flandre ou en Wallonie et y paient leurs impôts. Sur les 688.000 emplois recensés à Bruxelles, 330.000 sont occupés par des Bruxellois (soit 48 % à peine), 228.000 par des personnes habitant en Flandre et 130.000 par des résidents wallons. Les Bruxellois travaillant dans les deux autres régions ne sont que 64.000. Or, contrairement aux touristes et surtout aux congressistes, les navetteurs ne rapportent pas grand-chose à Bruxelles, tout en coûtant de l’argent.
 
Certains s’exaspèrent : il est temps que Bruxelles cesse d’être le dindon de la farce. Non en faisant humblement état des trous de son budget, mais en exigeant que lui revienne une partie de l’immense richesse dont elle arrose le reste du pays.
 
Peut-on chiffrer la valeur des transferts économiques dont la Flandre et la Wallonie bénéficient au départ de Bruxelles ? Le service d’études du gouvernement flamand y a lui-même répondu ! Son rapport Vrind 2008 (page 71) explique en effet que le PIB par habitant de la Flandre passe de 29.700 à 32.400 euros (en 2007) lorsqu’on attribue au lieu de domicile le travail presté par les navetteurs allant travailler à Bruxelles. Total : 16,5 milliards d’euros.
 
Exprimé autrement, Bruxelles génère 8,5 % du PIB flamand. Sur la base du nombre de navetteurs, le transfert de Bruxelles vers la Wallonie serait de 9,5 milliards d’euros. Et sa part dans le PIB wallon de 11,8 %.
 
Guy Legrand

Les infos de Trends-Tendances aussi via Facebook

Plus sur: , , , ,

 

Réactions

Galadhrim1982 | 11 mai 2011

@Marco sur les sites francophones vous parlez français, merci. ".../fr/..." Waar franstaligen thuis zijn! Merci de vous adapter, immigré. Quant à vos question sur la légitimité et l'identité de ceux qui ont produit cette analyse, la réponse est dans le texte, ce qui démontre votre incapacité de comprendre le français. Quand bien même vous voudriez plus de détails, j'espère que vous êtes en état intellectuel de consulter un site internet de votre propre initiative.

Inapproprié?

Marco64 | 15 décembre 2010

Hoeveel van dit BBP is een 'papieren' productie ? Het is niet omdat bedrijven hun hoofdzetel in het BHG vestigen dat daarom Brussel nu ineens alle inkomsten van deze bedrijven genereert. Bovendien dient men van die 16 miljard ook nog eens alle lonen van Vlaamse ambtenaren die in Brussel werken af te trekken, wegens betaald door Vlaanderen. Brussel is als de kikker die een os wou zijn.

Inapproprié?

Hendrik Goris | 15 juin 2010

Puisqu'on ne comprend pas le Français: Kennen jullie journalisten het verschil niet tussen 1 miljard loonkosten en de belastingen daarop? Kennen jullie het verschil tussen de Brusselse toestand en grensarbeid tussen onafhankelijke staten? Het lijkt hier eerder op Le Soir dan op een beurstijdschrift met kennis van zaken.

Inapproprié?

jpp2407 | 15 juin 2010

La chose est bien connue et c'est dailleur une des raisons essentielle du combat Flamand de l'annexion de Bruxelles à la Flandre...

Inapproprié?

bonnot | 12 juin 2010

A Wimbledon et Thierryluc : Bonnot ne veut pas rapatrier les fonctionnaires flamands et wallons dans leurs régions mais continuer à développer Bruxelles. Mais donner des droits à ceux-ci qui développent Bruxelles, leur capitale belge. ET qui est annexionniste, qui veut voler des territoires à la Flandre et à la Wallonie sinon Bruxelles ?

Inapproprié?

 

Réagir

Entreprises

Banque et finance

High-Tech

Immo

Politique économique

People

E-Trends

Pub & Buzz

 

Entreprises

Whitepapers

Banque et finance

High-Tech

Articles les plus partagés