Actions contre l'exclusion des chômeurs - Pas de perturbations majeures annoncées pour lundi dans les transports en commun

07/03/14 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Trends-Tendances

(Belga) Dans le cadre des actions qui seront menées lundi en front commun syndical dans toute la Belgique contre la réforme du chômage, les transports en commun ne devraient pas connaître d'importantes perturbations en Wallonie et à Bruxelles. L'impact pour les services des TEC devrait être limité. Tant à la STIB qu'à la SNCB, on ne s'attendait pas à des mouvements de grève.

Aux TEC, on estimait vendredi que le mouvement de grève devrait être peu suivi lundi par les conducteurs. Dans le Brabant wallon, on ne prévoit pas de perturbation. Dans le Hainaut, l'impact devrait être limité. Les perturbations devraient concerner la région du Centre et le Hainaut occidental, principalement La Louvière et Tournai. Des retards dans les horaires sont à prévoir mais les bus devraient circuler. La région de Charleroi devrait être a priori épargnée. A Namur, moins de cinq pour cent des services devraient être affectés. A Liège, on annonce aucune perturbation majeure. Les quelques conducteurs qui seront en grève devraient être remplacés, assurent les TEC. Il s'agit de prévisions sur base des dernières informations disponibles, mettent toutefois en garde les TEC. A la STIB, on indique qu'aucun préavis de grève n'a été déposé en vue des manifestations de lundi. "Nous n'avons pas eu d'échos laissant à penser qu'il y aurait des perturbations", dit-on. Du côté de la SNCB, on ne s'attend pas à davantage de perturbations sur le rail. La FGTB a annoncé par communiqué qu'elle couvrira toutes les actions de solidarité menées par les travailleurs, "le 10 mars étant une journée de mobilisation interprofessionnelle". La CGSLB a, elle, pris la décision de ne pas couvrir et de ne pas indemniser des actions éventuelles dans les TEC lundi. "Depuis quelques jours, une organisation syndicale a décidé d'élargir le mouvement et de demander à certains travailleurs principalement ceux des transports en commun de participer à des manifestations en indemnisant cette journée comme un jour de grève. Cela n'avait jamais été prévu dans les actions discutées en commun", dénonce le syndicat libéral. (Belga)

Nos partenaires