Actions à venir des contrôleurs aériens dans toute l'Europe

28/01/14 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les aiguilleurs du ciel européens vont mener des actions dans les prochains jours contre des projets de la Commission européenne visant à réformer l'espace aérien dans l'Union européenne. Des actions sont prévues dans une dizaine de pays, ce qui pourrait entraîner des perturbations, surtout en France et au Portugal. En Belgique, la Belgian Guild of Air Traffic Controllers (BGATC) mènera des "grèves perlées".

Actions à venir des contrôleurs aériens dans toute l'Europe

L'impact de ces actions est difficile à évaluer. En France, les contrôleurs aériens veulent se croiser les bras dès mercredi 19h jusque vendredi 5h, annonce Eurocontrol. Au Portugal, 2 grèves d'une heure sont prévues, mercredi, à 8h et 15h. Des actions supplémentaires pourraient avoir lieu jeudi. En Belgique, la BGATC prévoit, en collaboration avec la CSC-Transcom, des grèves perlées mercredi. "Des retards ne sont pas exclus: les vols devront suivre strictement leur plan de vol alors que dans des circonstances normales, les routes les plus directes sont recherchées. En outre, le personnel technique n'effectuera aucun entretien de routine. Les interventions urgentes seront toutefois assurées afin de ne pas mettre la sécurité en danger". Les organisations prévoient par ailleurs de manifester devant le parlement européen à Bruxelles, qui se penche sur le dossier jeudi. Des actions de protestation se tiendront dans d'autres pays: des arrêts de travail sont attendus à Chypre et en Slovénie mercredi tandis que la grève pourrait durer toute la journée à Malte. Jeudi matin, des actions sont prévues en Autriche, Hongrie, Slovaquie et Grèce. En République tchèque, elles pourraient durer toute la journée. Aucune action n'est par contre prévue en Allemagne. "Nous faisons de notre mieux pour limiter autant que faire se peut les perturbations", indique un porte-parole d'Eurocontrol. Il pourrait s'agir, par exemple, de dévier des routes ou de déplacer des heures de vol. La décision de supprimer éventuellement des vols revient aux compagnies aériennes. Les passagers ont donc intérêt à rester en contact avec leur compagnie. L'espace aérien européen est actuellement divisé en zones nationales mais la Commission, qui déplore cette fragmentation et l'inefficacité des systèmes de gestion du trafic aérien en Europe, souhaite tendre vers un ciel unique européen. De leur côté, les aiguilleurs du ciel déplorent les économies et mettent en garde contre des problèmes de sécurité et de capacité. (Belga)

Nos partenaires